Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 17:30

Chang est un taré qui est prêt à tout pour se faire accepter dans le groupe (série Community)

Les gens me déçoivent tout le temps. Est-ce qu'il m'arrive de décevoir certaines personnes moi aussi? Sans doute, puisque nul n'est parfait.

J'ai l'impression que je passe ma vie à être un putain de bouche-trou.

C'est que je dois aimer ça.

Depuis que j'ai passé mon bilan psychométrique qui m'a fait prendre conscience d'énormément de choses chez moi, je m'exerce à m'aimer enfin et j'essaye de ne plus m'encombrer de personnes dites toxiques.

J'ai envie de crier tous les jours à tout le monde "HEHO J'EXISTE".

J'aime bien le crédo "il vaut mieux être seul que mal accompagné" mais j'ai toujours eu terriblement de mal à m'y coller. J'ai laissé des tas de personnes que j'aimais (amis ou petits copains) me nuire, me faire souffrir et c'est comme si je les autorisais à le faire puisque je tends toujours naïvement l'autre joue.

Mon côté bon samaritain me perd à chaque fois (ou mon côté "trop bonne trop conne", appelez-le comme vous voulez). Il parait que les victimes des personnes toxiques ont toujours ce profil altruiste, tourné vers l'Autre. Elles manquent aussi cruellement de confiance en elles. Sinon ça ne prendrait pas aussi bien!

A chaque fois que j'ai découvert qu'un homme me trompait - ça m'est arrivé 3 fois, avec 3 hommes différents - je pleurais, je faisais des grosses colères mais au final, c'est toujours moi qui rampais, qui suppliais ces hommes de ne pas me laisser et je faisais tout pour qu'ils reviennent vers moi pour leur donner l'opportunité de me faire souffrir davantage, parce que, allons, c'est toujours comme ça que ça se passe quand on "pardonne" une infidélité, on ne fait que repousser l'échéance. Ils se comportaient comme des gros nuls et moi je leur trouvais toujours des excuses (il a eu une enfance difficile, sa mère est une castratrice, il a glissé sur l'autre fille).

J'étais pitoyable.

Il faut croire que j'attire les gens qui ont besoin d'un bouche-trou vu que je ne sais jamais dire non. Parce que j'ai 34 ans bientôt et j'ai vraiment eu très peu d'amis dans ma vie qui apprécient vraiment de passer du temps avec moi, pour ma compagnie à moi, sans rien me demander en retour, sans m'utiliser pour obtenir quelque chose (faire les devoirs à leur place quand j'étais à l'école, maintenant faire les courses pour eux en même temps que je fais les miennes; passer du temps avec moi pour remplacer une copine absente et m'oublier une fois que la copine est revenue, etc). Je ne sais pas dire non et certains en abusent.

Je laisse les Autres me traiter comme ça et je passe l'éponge, parce que je suis faible, j'ai terriblement peur de ne plus avoir aucun ami. J'envie tellement ceux qui ont les mêmes amis depuis l'école!

Je me dénigre: je me dis que je dois être une sacrée connasse pour que personne ne m'aime ou ne me supporte assez pour être un véritable ami sincère. Je dois être chiante à mourir bien malgré moi, qui fais pourtant tout pour qu'on m'aime, jusqu'à être serviable à outrance.

Pourquoi est-ce que je donne autant de pouvoir aux Autres sur ce que je dois penser de moi-même? Je pense que je dois croire que si les Autres m'aiment, c'est que je suis quelqu'un de bien. Si personne ne m'aime, si je n'ai pas plein d'amis, alors je dois être une sale pourriture qui ne mérite que de mourir seule.

On ne s'aime pas suffisamment par soi-même. On a besoin de l'amour de l'Autre, l'amour de l'Autre nous valorise. On cherche à répondre aux besoins de tout le monde, dans le but d'être aimé et reconnu, comme on le faisait enfant avec nos parents.

On se met en retrait et on fait tout pour que l'Autre nous aime, parce qu'on pense que l'Autre ne peut nous aimer que si on fait ce qu'il faut pour lui plaire.

On donne, on donne, on donne, parce qu'on est comme ça... Et on attend. Mais on peut attendre longtemps parce qu'il ne viendra rien la plupart du temps.

La peur de l'abandon et l'absence d'amour propre dans notre relation aux Autres sont des gros signes de dépendance affective.

Dernièrement, j'ai dit, avec sagesse, à quelqu'un "si tu as de trop hautes attentes, tu seras forcément déçue, si tu n'attends rien tu peux être agréablement surprise". Oui, je m'octroie le droit de donner des conseils que je ne suis pas parce que j'ai toujours de trop hautes attentes.

J'attends toujours de mes amis qu'ils soient prêts à faire pour moi tout ce que je suis prête à faire pour eux (et je suis une dingue) alors imaginez le nombre de fois où j'ai pu être déçue dans ma vie (parce que tout le monde n'est pas dingue comme moi)!

La solution serait de blacklister ces personnes de notre vie mais ce n'est pas toujours possible à faire, surtout quand on tient à elles, et souvent c'est le cas. J'ai plutôt choisi l'option d'être vraiment moi, c'est-à-dire de ne plus me laisser dicter ma conduite sur le fait que mes réactions plaisent ou non aux Autres, je m'autorise à dire non maintenant. J'essaye de ne plus faire attention à ce que les Autres vont penser de moi (mais ça c'est dur).

Si j'ai un truc à dire, je le dis et je ne m'efface plus par peur de faire des vagues. Si ces "amis" ne m'acceptent pas telle que je suis, alors je préfère être seule que mal accompagnée. Si ces amis m'aiment vraiment, alors je n'ai pas besoin de leur plaire.

Je me sens finalement assez fière des "progrès" que j'ai fait dans ma quête de moi-même.

Après toutes ces années à être quelqu'un d'autre pour plaire aux Autres à tout prix, sans succès, je me sens plus que jamais enfin moi-même, la Moi qui ne veut plus se prendre la tête avec des amis en carton, la Moi qui souhaite qu'on l'aime pour ce qu'elle est et non plus pour ce qu'elle peut apporter.

Je sens bien que je ne souffre absolument pas de dépendance affective dans mon couple donc je parle surtout des amis. J'ai justement appris à ne plus laisser mon bonheur entre les mains d'un homme, je ne suis plus une fusionnelle qui m'efface dans l'ombre de mon amoureux, parce que j'ai décidé il y a longtemps que plus jamais un homme ne pourrait m'utiliser comme une carpette pour s'essuyer les bottes.

Je suis moi et on doit m'aimer comme je suis.

Vous aussi vous ne savez pas dire non?

Vous aussi, on vous utilise comme bouche-trou?

Vous aussi, vous laissez les autres vous traiter comme une crotte et vous en redemandez?

Vous aussi vous sentez que vous avez besoin des autres pour vous valoriser (alors que vous êtes quelqu'un de "bien" qui ne devrait normalement pas avoir besoin de ça)?

Avez-vous trouvé une solution pour vous "blinder" un peu et moins souffrir?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Elosya 03/05/2015 20:55

Je pense qu'on va être beaucoup à se reconnaître dans ce que tu décris,
Perso, j'ai de la chance, j'ai des amis fidèles, certains depuis des années, mais cela ne m'a pas empêché de nouer des relations amicales ou amoureuses pas cool. Où on me traitait mal, où je ne mettais pas de limites, où on me dénigrait. Et puis en fait, ça a commencé à changer quand j'ai lu un livre (j'en avais parlé sur mon blog : laisses tomber il te mérite pas). C'est l'un des auteurs de sex and the city qui explique en substance qu'un homme qui nous traite mal (ça peut aller des lapins, à celui qui rappelle 3 jours après, puis qui ne donne plus aucun signe de vie et qui revient, celui qui dit être intéressé, mais qui ne l'est pas, celui qui trompe etc.).c'est un mec qui n'a rien à faire dans notre vie. L'excuse du je suis occupé par mon boulot, par ceci ou cela, l'auteur dit que si quelqu'un est vraiment intéressée, bah la personne, va bouger son cul. Bon, j'ai lu ce livre et j'ai compris que 1/ j'avais le choix de ne pas subir, que je pouvais choisir de ne plus côtoyer ces hommes parce que dans le fond c'était une perte de temps et que j'avais le choix
2/garder à l'esprit que quelqu'un qui nous respecte, nous respecte réellement et qu'un homme qui veut vraiment être avec moi, il s'échinera par tous les moyens à montrer son intérêt et pas à fuir dès que les choses s'engagent un peu.
Difficile de résumer tout ça, mais j'ai compris pas mal de choses en lisant ce livre sur le fait que dans le fond, je ne me respectais pas, je montrais un visage de moi-même qui n'était pas le vrai, essayant toujours de me montrer sous mon meilleur jour, j'avais peur de déplaire.
Et j'ai commencé à cette période à entamer un voyage vers la personne que je suis vraiment (celle cachée au fond qui avait la trouille de se montrer :-)) et depuis ça va mieux. J'ai beaucoup moins de problèmes parce que je connais mieux mes limites et le respect que j'ai pour moi :-)
C'est ce que je lis dans ce que tu dis, que tu as pris confiance en toi.
C'est drôle parce qu'à la période où tu as écrit cette article, je m'interrogeais aussi sur la dépendance affective au même moment. Et j'ai lu plein d'articles sur le sujet. Je suis arrivée à la conclusion qu'il faut avant tout bien se connaître et s'aimer avant toute chose. Pas facile à faire, mais c'est ce qui selon moi importe dans les relations.
J'ai fini un livre, il n'y a pas longtemps sur le sujet : cessez d'être gentils, soyez vrais. Je recommande.
Perso, j'ai la sensation que tu as beaucoup gagné en confiance, je le sens beaucoup dans tes écrits et tes positionnements, c'est top :-)

PandaVG 04/05/2015 17:13

Ah merci! Ca fait du bien que quelqu'un le remarque! :D
Oui c'est vrai, mais je dois bien admettre que tu y es pour beaucoup, le travail sur soi, s'aimer et tout, c'est beaucoup grâce à ton blog que j'ai commencé.
Alors merci Elo!

Mitsuya 01/05/2015 19:01

J'ai découvert ton blog avant-hier, depuis je n'arrête pas de lire les articles au hasard. J'adore.

Vu ce que tu racontes, c'est vraiment super que tu changes. C'est important pour soi de savoir dire non. Malheureusement, certains de mes amis se laissent marcher dessus et en redemandent... parfois j'ai envie de les frapper pour qu'ils comprennent (je ne le fais pas ^^)... ça m'énerve car ils se rendent malheureux tout seuls. Mais c'est facile pour moi car je ne me trompe jamais sur les gens (ou du moins, ça ne m'est encore jamais arrivé), alors les manipulateurs, je les vois arriver à 10 kilomètres... Pourtant ils ne m'écoutent pas, comme s'ils vivaient dans le monde des Bisounours et qu'ils ont besoin de croire que tout le monde est sympa =_=" .

Je ne suis pas dans ce cas, peut-être car je n'ai jamais rien attendu des autres? Je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours rejeté les gens qui voulaient être trop proches et tout connaître de moi (avant, il y avait 2 mondes complètement séparés pour moi: la famille et les amis, ils ne savaient rien de l'autre monde lol ^^). Et j'en ai toujours rien eu à faire de l'opinion des gens, j'ai toujours dit et fait ce que je voulais. Malgré tout, j'étais quand même une bonne amie, j'étais présente quand ils en avaient besoin, je faisais des concessions sur les sorties ou autres (sans pour autant me pourrir la vie). Avec le recul, je me rends compte que j'ai blessé plusieurs de mes amis de l'époque, un peu comme si je leur en voulais de m'aimer et de vouloir être là pour moi, je les rejetais.
Pendant longtemps, j'avais des amis sans me rendre compte que j'avais de vrais amis, je ne leur ai jamais donné la moindre chance. J'étais là pour eux, mais je ne voulais pas que l'inverse soit vrai. Lorsque j'allais mal, je n'appelais personne et je réglais mes problèmes toute seule. J'avais vraiment l'impression d'être seule au monde. Mais finalement, c'était une fausse impression, ils sont présents et sont de vrais amis depuis que je les contacte même quand je vais mal. Je ne sais pas pourquoi j'ai autant de chance au niveau de l'amitié, mais j'en suis très heureuse.

PandaVG 04/05/2015 14:52

Bonjour Mitsuya,
je trouve ton message très positif, tu as l'air de très bien analyser les gens et les situations, tu sais comment avancer et je trouve ça génial!
Ce que tu dis sur le monde des Bisounours est tellement vrai lol.
Je rebondis sur "Pendant longtemps, j'avais des amis sans me rendre compte que j'avais de vrais amis, je ne leur ai jamais donné la moindre chance. J'étais là pour eux, mais je ne voulais pas que l'inverse soit vrai. Lorsque j'allais mal, je n'appelais personne et je réglais mes problèmes toute seule. J'avais vraiment l'impression d'être seule au monde" parce que c'est vrai, c'est mon cas. J'ai des amies, je sais qu'elles m'écouteraient si je leur parlais, mais je n'appelle personne. Parce que... Parce que j'ai peur de les faire chier avec mes histoires!
Mais tu as raison, je dois leur laisser l'opportunité d'être mes amis aussi quand je vais mal.
Merci pour ton gentil message en tout cas ^^

Ta soeur 09/04/2015 20:07

Hmmmm...
Je t'ai déjà dit ce que j'en pensais. Ça me fait sourire quand même car j'ai longtemps été comme ce que tu décris. Puis du jour au lendemain presque, POUFFF, j'en ai eu vraiment assez. Je ne dis pas que parfois je ne me fais pas avoir, mais j'essaie d'arrêter quand j'en suis consciente.
Mine de rien c'est difficile d'essayer et surtout d'y parvenir.

Personnellement, je suis assez seule. Déjà j'ai constaté que depuis que je suis avec mon cher et tendre, c'est l'exode. Et pourtant ils l'aimaient tous. Je ne suis pas du style fusion donc je restais plutôt dispo. Mais voilà, retrait naturel. Bon, d'accord. Je vois que ses amis l'appellent souvent et lui proposent toujours plein de trucs. Moi, de mon côté, je ne vois plus grand monde. On me rappelle peu en fait. Quand j'ai un problème je ne sais jamais qui appeler. Je pense ne quasi plus avoir d'amis. Et alors? Je sais que je ne leur ai pas fait de grosse crasse. Moi aussi j'aimerais faire parti de ces personnes qui ont des amis depuis l'enfance. Mais ce n'est pas mon cas. Les gens vivent leur vie, vivent ce qu'ils ont à vivre avec moi et s'en vont. Tout le monde tourne autour de son propre nombril.

N'aimant pas les gens je ne me lie pas non plus avec n'importe qui. Et la quantité m'importe peu. Maintenant, quand on me fait une super crasse, on saute, peu importe ce que l'on a pu partager dans le passé. Et je ne prétends pas que c'est simple. Parfois ces personnes me manquent, mais je m'abstiens de les rappeler. Pourquoi ? Parce que je ne suis plus une merde, et j'ai décidé de cesser de me comporter comme telle. J'ai même refusé de reprendre contact avec des personnes qui sont venues s'excuser. Quel est l'intérêt quand il n'y a plus de respect mutuel?

Alors écoute ta petite sœur et fais pareil.
Il n'y a pas de solution miracle. On souffre toujours mais au moins on ne se laisse plus marcher dessus. A défaut d'avoir des vrais amis on a au moins le respect de soi-même. Et rien que ça, ça peut aider à se sentir mieux et moins seul. Je me sentais tellement seule avant.. et maintenant, ça va même si je suis effectivement seule.
Vaut mieux avoir 3 amis que 35 personnes pour qui on sert de bouche trou.

Puis au pire, tu m'as moi :D

PandaVG 10/04/2015 10:27

J'ai enclenché le truc, j'ai décidé de ne plus laisser l'opportunité aux autres de me marcher dessus ;) je me sens toujours seule (surtout depuis que j'ai éjecté la dernière personne à m'avoir fait un sale coup) mais ça me perturbe moins.

Hey pareil, tu m'as moi, quand t'as un problème tu peux m'appeler ^^ (les pauvres soeurs qui n'ont pas d'amis sont obligées de se soutenir mutuellement)

Loojy Tochou 03/04/2015 00:28

Solution: personne ne me parle parce je ne parle à personne parce les gens m'emmerdent et je ne les aime pas! Je suis une connasse, je fais ce que je veux et je finirais seule et aigrie, mais ça, tu le sais déjà :D

PandaVG 03/04/2015 12:35

Le pire c'est que je sais que moi aussi, je suis une connasse qui finira seule et aigrie! xD

sokael 31/03/2015 08:57

Merci PanDara ... je ne trouve que ça à dire...

PandaVG 31/03/2015 10:05

Coucou Sokael, j'espère que tout va bien?
Ca fait longtemps!

 

 

 

Quelque Chose De Précis À Chercher

 

VOS ARTICLES PREFERES


          TOP POSTS!  

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/70/90/80/19120443.jpg

Etre surdoué
ça implique des inconvénients             

http://www.apprendreaapprendre.com/img_dossier/qi_loi_gauss.jpg

WAIS bilan psychométrique adulte:
je me suis décidée à le passer          

http://www.nbiweston.com/wp-content/uploads/2012/06/asperger.jpg

Test en ligne:
syndrome d'Asperger et vivre dans le monde des autres        

http://corporaterewards.com/uploads/icon-present.png Idées cadeaux pour végétariens
palette lily lolo Douche, shampoing, soins, cosmétiques, produits ménagers bio, écolo ET vegan (ingrédients non testés sur animaux)

 


LES RECETTES LES PLUS CONSULTEES


RECETTES VEGETALIENNES (promis, c'est bon quand même)

 

nems au tofu (recette de ma maman) Nems au tofu de ma maman
recette protéines de soja saveurs asiatiques Protéines de soja saveurs asiatiques
chou aux protéines de soja Protéines de soja et chou
(fake poulet!)
sauce bolognaise végétalienne aux protéines de soja Sauce bolognaise aux protéines de soja
(2 recettes)
pizza vegetalienne sans fromage 1 Pizza végétalienne
soupe japonaise express (miso, algue et tofu soyeux) Fake soupe miso express
raviolis-vegetariens-vapeur-avec-pate-a-raviole-wo-copie-1 Raviolis won ton vapeur faciles
soupe potiron lentilles corail Soupe potiron lentilles corail

 


ET C'EST PAS FINI!
LES AUTRES RECETTES

SUIVEZ-MOI!


Les tableaux de PandaVG sur Pinterest

 

Blogosphère
LES BLOGS ECOLOS ET/OU VEGE
AVEC DES RECETTES (mais pas que):
 

Archives (Blog Créé En 2011)

Qui visite ce blog en ce moment? Cliquez sur "real-time view"

Un petit sondage? Merci!

 

Prenez 2 secondes pour sauver un animal

ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner