Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 07:00

Je-saurai-lire-vite-et-bien.jpg

Fiston n'a pas encore 3 ans.

Il s'exprime avec beaucoup d'aisance (tout le monde le dit), il construit ses phrases, il a un vocabulaire riche, il est tout à fait capable de se faire comprendre et de tenir une conversation, depuis un moment maintenant, il a vraiment très peu parlé comme un bébé.

Il ne s'arrête jamais de parler et de vous parler, si vous aimez le calme et le silence, c'est râté.

 

Il est épuisant tant il est demandeur et curieux: "pourquoi?" "qu'est-ce que c'est?" "moi je croyais que" etc.

Nous tentons le plus possible de lui donner les réponses à ses questions, quand nous nous apercevons qu'il apprécie une activité particulière, nous participons activement à son éveil.

 

Ces derniers mois, ce sont les chiffres, les lettres, les mots et maintenant la lecture qui l'intéressent.

J'ai moi-même appris à lire avant l'âge réglementaire, c'est-à-dire avant les 6 ans, avec l'aide de ma mère qui n'en pouvait plus d'assouvir ma curiosité et ma soif d'apprendre (elle dit qu'elle en avait marre parce que je la harcelais lol).

 

Mon chéri va avoir 30 ans. A l'adolescence, des tests psychométriques évalués par un professionel ont permis de démontrer qu'il possède un quotient intellectuel supérieur à la moyenne.

Toutes mes recherches effectuées sur le sujet me montrent que ces personnes dotées d'un QI supérieur à la moyenne ne sont pas forcément plus intellligentes que les autres mais plutôt qu'elles sont intelligentes différemment.

Elles ont un fonctionnement cognitif différent. Leur manière de penser par exemple: alors que les autres ont une pensée séquentielle, eux ont une pensée en arborescence.

Bref, lors de mes recherches, j'apprends qu'il y a une part d'hérédité dans ce fonctionnement cognitif différent des autres. C'est-à-dire qu'un enfant qui présente un QI supérieur à la moyenne (vérifications à faire avec tests psychométriques réalisés par un professionnel) tient probablement cette spécificité d'un de ses parents ou même de ses deux parents; il est aussi probable que ses frères et soeurs aient la même spécificité.

 

En y réfléchissant, nous ne voulons commettre aucune erreur, nous voudrions éviter de mal faire.

Un QI supérieur à la moyenne n'est pas forcément synonyme de réussite scolaire puis de réussite sociale, c'est parfois même tout le contraire.

L'enfant s'ennuie à l'école puis petit à petit finit par se déscolariser. Ce qui est arrivé à mon chéri.

 

J'ai pris contact avec plusieurs psychologues spécialisées dans le domaine, dont la célèbre Jeanne SIAUD-FACCHIN, auteure des livres (que j'ai lus) Trop intelligent pour être heureux? L'adulte surdoué ou encore L'enfant surdoué - L'aider à grandir, l'aider à réussir, elle m'a ainsi recommandé une consoeur dans ma ville.

J'ai exposé en détail la curiosité et la soif d'apprendre de Fiston, j'ai expliqué que son père et moi nous demandons s'il faut soutenir cette envie de tout savoir ou s'il faut la freiner, par rapport à son entrée à la maternelle qui n'aura lieu que dans quelques mois.

Elle m'a répondu que tant que la demande vient de lui, bien sûr qu'il faut la soutenir et l'encourager, il faut éviter de le frustrer. "S'il veut apprendre à lire, apprenez-lui à lire, tant que ça reste ludique".

J'ai ensuite demandé s'il fallait lui faire passer les tests psychométriques. La réponse fut non. Les tests ne sont vraiment probants qu'après l'âge de 6 ans. Au prix qu'ils coûtent (150€) et au vu de l'énergie nécessaire aux enfants pour les passer, il vaut mieux attendre.

Tant que l'enfant ne présente ni de difficultés relationnels avec les autres enfants à l'école, ni de difficultés scolaires, bref, tant que tout se passe bien, les tests peuvent attendre.

 

C'est donc pour nous aider à lui apprendre à lire de façon ludique que nous nous sommes procurés le livre en photo au début de cet article. Mon chéri a appris à lire avec ce même livre il y a des années, il en a gardé de très bons souvenirs alors il voulait que ce soit ce livre et pas un autre.

 

Fiston adore ce livre. Son père limite à une page de temps en temps, il est obligé de rationner lol.

Moi je les laisse entre eux, c'est leur truc de mecs (mais franchement, certains textes sont bizarres lol).

Le reste du temps, Fiston lit ce qui lui passe par la main, pub sur les abribus, vitrine d'un magasin ou même paquet de pâtes.

Pour l'instant il sait reconnaitre les 26 lettres de l'alphabet, il connait l'alphabet par coeur.

Il sait aussi lire des mots simples comme Papa, Maman, Papy, Mamie, son prénom ou les nôtres.

Il commence à assimiler qu'une consonne et une voyelle donnent une syllabe, exemple: R+A=RA.

 

J'ai peur qu'il s'ennuie à la maternelle, mais que pouvions-nous faire? Il réclamait tellement cet apprentissage de la lecture.

Très peu de personnes dans notre entourage sont au courant, beaucoup ne comprendraient pas ou crieraient sûrement à la surstimulation. Mais on s'en fout, le bien-être de notre Fiston passe avant toutes les médisances et les moqueries du monde.

 

Et vous, vous souvenez-vous à quel âge vous avez appris à lire?

 

WAIS bilan psychométrique adulte: je me suis décidée à le passer

Partager cet article

Repost 0
Publié par PandaVG - dans être parent
commenter cet article

commentaires

Fantomon 18/11/2014 12:50


Moi je veux bien discuter par mail, ça me suffit en fait je suis artiste mais de façon très spéciale (Je chante hyper aigu, je peins spécialement, etc...) et j'adore les chiffres que je manipule
depuis presque ma naissance.


Mais je suis un peu en dépression, manque de confiance en moi car j'ai pas mal de problèmes de santé qui me handicapent.


J'aimerai discuter de végétarisme, de surdouance, car j'ai été un enfant très précoce et j'ai tout de suite rejeté la chair animale à ma petite enfance comprenant à trois ans ce qu'était la
viande exactement.


 


Cadeau:


https://www.youtube.com/watch?v=PYr9CpLx2PQ

PandaVG 19/11/2014 08:25



Pas de problème pour discuter de ces sujets avec toi. Je vais te donner mon adresse mail.


Originale la mélodie au clavier ^^! Je me suis permise de survoler tes autres vidéos... Celle où on te voit pleurer me fait beaucoup de peine



Fantomon 15/11/2014 18:14


Salut, je me présente je suis Thibaud végétarien(ne) depuis mes 3/5 ans, et j'ai su lire et compter à 2 ans et je faisais des calculs. A 1 an, je reconaissais les panneaux routiers. J'ai été
excellent élève jusqu'en seconde au cned exclu en 4e. Je peins aussi et élabore mes recettes. J'ai un facebook en hommage à mon père que j'utilise:


https://www.facebook.com/varnier1


J'ai très envie de discuter avec toi par mail ou FB. J'ai un site météo.

PandaVG 18/11/2014 11:25



Bonjour Thibaud (Solenn? J'ai regardé ton site météo).


Je n'ai pas FB et depuis que je suis tombée sur une psychopathe il y a 2 ans qui a menacé de s'en prendre à ma famille, je ne veux plus devenir amie avec de nouvelles personnes rencontrées sur
internet. Une conversation par mail est envisageable selon les sujets abordés. Je ne te promets pas une réponse dans la journée mais tu auras une réponse si nos échanges restent courtois et
corrects.



Elosyia 22/07/2011 20:30



Moi je me souviens de la première fois où j'ai lu une inscription dans la rue, je devais avoir 5 ans et j'étais à un feu rouge avec ma mère. Un camion est passée et j'ai lu ce qu'il y avait écrit
dessus. Pour ton petit, je trouve ça génial qu'il soit aussi curieux et intéressé par la lecture à son âge. Tu as raison de ne pas le frustrer et puis la lecture est un joli moment qu'il partage
avec son papa. C'est super.



PandaVG 23/07/2011 07:57


Tu sais que c'est un truc fréquent chez les personnes qui ont un QI élevé de savoir lire avant l'âge scolaire? La psy qui m'a fait passer mon bilan psychométrique a dit que vu que mon mari et moi
avons cette particularité (QI>130), et vu la part d'hérédité de ce phénomène, il y @ de fortes prob@bilités que le petit le soit @ussi (le cl@vier de mon télépone vient de me l@cher sur les @,
l@ touche ne fonctionne plus!)


Géraldine 16/07/2011 22:39



Bonjour !


Je voulais réagir par rapport aux questions que vous vous posez concernant la future scolarisation de votre fils.


Je n'ai pas de conseils à vous donner, juste une expérience à partager ;-)


Mon fils à appris à lire à l'âge de 3 ans avec ma maman. Il a toujours été un petit garçon...différent. Je me rappelle encore qu'au même âge, alors qu'en vidant la baignoire je lui disais: t'as
vu le tourbillon ? Il me répondait du haut de ses 3 ans 1/2: c'est pas un tourbillon maman, c'est un vortex ! 0_0


Je vous fait grâce de l'anamnèse de la famille, mais du côté de papa, tout le monde est médecin, chirurgien, dentiste...Une vraie famille de 1ers de la classe ;) Et du mien, ça va pas mal non
plus...Bien que moins "scolairement assidus". Tout ça pour planter le décor...


L'entrée en maternelle a été catastrophique ! La maitresse l'a tout de suite pris en grippe, en nous signifiant que nous n'aurions pas du nous substituer à l'école, que notre enfant monopolisait
l'attention (il posait beaucoup de questions), qu'il montrait peu d'intérêt pour les "activités scolaires" et qu'il était incapable de jouer "comme" et "avec" les autres. En gros, que notre
"petit singe savant" était totalement inadapté socialement. Et comme si cela ne suffisait pas, comme il passait son temps à regarder les étoiles et à vouloir lire tout ce qui lui tombait sous les
yeux, c'est tout ses petits "camarades" qui l'ont mis de côté.


Sans le vouloir, nous avions "marginalisé " notre fils.


A partir de là, j'ai décidé de mettre l'accent sur la sociabilisation, plutôt que sur la performance scolaire. Je l'ai encouragé (poussé) dans ses rapports avec les autres. En lui expliquant que
d'après moi, la "véritable intelligence" était d'être capable de s'intégrer dans n'importe quel groupe et d'entretenir des rapports cordiaux avec tout le monde. La prise de conscience de sa
différence en avait fait un enfant très égocentré. J'avoue que ses problèmes relationnels m'auraient moins interpelé, s'il n'avait pas souffert de ces difficultés de communication et de sa mise à
l'écart. Après tout, moi, je ne suis pas très sociable :)


A 6 ans, c'est l'école qui nous a demandé (proposé) de faire un bilan avec la psychologue scolaire. Et nous avons eu la confirmation de ce que nous savions déjà...Notre fils était un enfant
précoce. Comme les tests ont été effectués dans le cadre scolaire, ils ne fournissent pas les résultats précis, et je dois dire que je m'en fiche. Je n'ai pas éprouvé le besoin de refaire des
tests dans le privé pour avoir les détails du "diagnostique" et chiffrer ses performances =D


J'ai bataillé sec pour ne pas qu'il s'enferme dans sa tour d'ivoire, parfois au détriment des résultats scolaires. J'ai volontairement choisi de mettre en avant les côtés positifs de sa
"précocité", mais il n'y a pas eu que des bons moments...


Aujourd'hui, c'est un garçon de 17 ans bien dans ses baskets, à l'aise avec les autres. Pas socialement formaté mais "adapté". Capable de faire des choix et d'utiliser son libre arbitre. Une
tête bien faite et bien pleine. Il suit des études scientifiques, à un sens inné de l'orthographe, un esprit de synthèse et des fulgurances mathématiques qui frôlent le génie. D'après ses
professeurs :) Il est aussi très doué en musique et en informatique. Même s'il pratique la politique du moindre effort et a tendance à vivre sur ses acquis...Il sait que je n'ai pas
d'attentes particulière, et que mon seul souhait est qu'il devienne un adulte libre (de ses choix) et heureux


J'ai plutôt retenu et jugulé ses compétences, pour les raisons dont j'ai parlé plus haut, ce qui ne l'a pas empêché de développer ses capacités


Les choix vous appartiennent, et doivent être faits en fonction de la personnalité de votre fils. Amitiés, Géraldine



PandaVG 16/07/2011 23:15


Merci Géraldine de m'apporter votre expérience avec votre fils qui a bien grandi, ça me permet d'envisager le futur. Je suis confiante, nous arriverons à aider notre fils à devenir un adulte
épanoui, en prenant en compte sa personnalité et ses éventuelles aptitudes intellectuelles. En plus, maintenant que j'ai réalisé mon bilan psychométrique, nous sommes en contact avec une excellente
psychologue spécialisée. Il sera bien encadré. Je serais ravie que vous veniez donner des nouvelles de votre fils, ses études, tout ça. Merci pour votre témoignage positif. A bientôt


steph 13/06/2011 18:09



t'as pas eu mon dernier mail? les bouquins sont commandés! conseillés par la psy de la puce...j'espère les avoir dès la semaine prochaine!


Emma demande moins pour la lecture, mais elle est + grande et est passée par cette étape aussi, maintenant elle essaie de se debrouiller seule (elle connait les lettres, certaines associations),
et puis ses centres d'interet ont changé (on en est aux maths!) enfin il y en a tellement qu'on ne repondra jamais à tout...hélas!


mais disons que là elle est à un age ou on peut la nourrir de façon assez poussée au niveau culture générale, ce qui est trèèèèèès agréable, il y a déjà ses 2 grandes passions: le corps et
la préhistoire, et puis elle découvre régulièrement de nouveaux sujets, dernier en date : la mythologie...


ce ne sont pas des sujets "d'école" pour le moment, mais on les encourage car elle aura de solides bases, 


 


l'école moi j'en ai un excellent souvenir...jusqu'à la fin du collège, après j'ai decroché,


certains EIP s'y épanouissent qd même, ne partons pas défaitistes!



PandaVG 14/06/2011 09:02



Je ne me suis pas encore occupée de mes mails sur ma boîte perso .
J'avais aussi commandé les bouquins sur internet, parce que je ne me voyais pas passer à la caisse avec ces livres dans les bras. Et puis sur internet, la livraison est gratuite chez amazon,
en plus des 5% de remise.
Ah les maths! C'est chouette ça! C'est avec ça que j'ai continué de tanner ma mère après la lecture d'après elle lol mais j'étais plus grande qu'Emma.
Ici le dernier sujet qui l'intéresse c'est le nom des fleurs, d'ailleurs il a tenu à m'offrir un bouquet l'autre jour au marché "papa, on achète des fleurs pour maman s'il te plait". D'habitude
je n'aime pas qu'on m'offre des bouquets (je préfère voir les plantes en pot ou dans le sol) mais là, c'est de son initiative à lui, c'était trop mignon, il a choisi lui-même, des oeillets
roses.
Je me penche sur ton mail dès que j'ai un moment.
Bisous



steph 13/06/2011 07:55



je dis pas que c'est mal d'apprendre à lire à 3 ans, mais je préfère me concentrer sur les demandes "non scolaires",


les apprentissages purement scolaires, je les laisse à l'école...je préfère lui montrer des choses qui l'interessent et qu'elle ne verra sans doute pas là-bas


sa demande de lecture a été très très forte l'an dernier, elle était carrément vexée de voir que l'instit ne leur apprenait pas à lire, et puis comme le reste, c'est passé....il y a un peu des
hauts et des bas dans la soif d'apprendre, et les demandes sont changeantes...donc on s'en est sorti comme ça 


 


les apprentissages en maternelle c'est très basique, les formes, les couleurs, compter jusqu'à 10 etc...mais certains enfants arrivent à l'école sans savoir ça, donc...


mais après, il y a des acquisitions + interessantes, la motricité, fine surtout, vivre avec les autres, se concentrer, l'autonomie...


l'année de PS d'Emma ne l'a pas passionnée...elle ne faisait pas grand chose, était un peu déçue, mais bon, elle aimait qd même y aller


en MS niveau apprentissages ça ne la passionne pas non plus, mais...des fois il arrive qu'on tombe sur des instits exceptionnels, qui savent interesser l'enfant, et qui lui consacrent du
temps, ça a été le cas cette année



PandaVG 13/06/2011 09:59


J'espère que tu vas lire les bouquins que je t'ai conseillés, ils sont vraiment super, ilS font la lumière sur tellement de choses. La dyssynchronie est courante chez ces enfants: ils apprennent à
lire vite et parfois seuls mais le développement est inégal par exemple en motricité et ils ont beaucoup de mal avec l'écriture. Ils ont des tas de choses en commun et ces choses s'expliquent assez
souvent par leur fonctionnement cognitif différent des autres. Ils ne se développent pas pareil et ils ne perçoivent pas les choses pareil. On essaye de satisfaire chaque demande d'apprentissage à
son rythme à lui quand ça lui prend, on s'investit à fond tous les 2, on a chacun connu un système scolaire qui nous a écrasés sans presque rien nous apporter, on met toutes les chances de notre
côté pour qu'il s'en sorte mieux que nous. On avait des capacités pourtant (on les a toujours j'espère) et aujourd'hui, on est sans diplôme quasiment, comment est-ce possible avec les excellents
débuts qu'on a eus, au niveau scolaire, si ce n'est qu'on a fini par baisser les bras comme l'école n'était en rien satisfaisante. Ce qui est très important, c'est de maintenir l'intérêt, l'éveil
et la curiosité chez ces enfants. Si en plus de nos jours, il y a ENFIN des enseignants qui savent gérer leur particularité et leur apporter l'intérêt et l'attention que ces enfants réclament,
alors là c'est le paradis. Le papa et moi avons beaucoup de griefs envers l'école, nous n'en dirons jamais rien au petit parce qu'il doit vivre sa propre expérience scolaire mais s'il s'avère qu'il
est un EIP, alors l'école classique ne sera pas adaptée et sera insuffisante à ses yeux. A moins que les enseignants aient le temps de se consacrer à un seul enfant, ce dont je doute, l'enfant
restera sur sa frustration. Et si nous pouvons contribuer, de façon ludique, à effacer cette frustration, il pourra sans doute se concentrer sur les choses que seule l'école peut lui apporter: se
sociabiliser avec des enfants de son âge. Emma n'essaye pas de lire tout ce qui lui passe sous les yeux, en vous tannant pour savoir quelle lettre est ce truc et quelle lettre est celui-là? Ici
quand il a une idée en tête, il ne la lâche pas, jusqu'à ce qu'on lui réponde. Impossible d'attendre que ça lui passe, ça ne passera pas. Enfin, chaque enfant se développe à son rythme, peut-être y
aura-t-il d'autres domaines dans lesquels il lâchera l'affaire plus rapidement. Ainsi nous n'aurons pas à devancer l'école. J'espère juste que nous, et/ou l'école, trouverons toujours un moyen de
satisfaire cette soif d'apprendre. Je me répète mais vraiment, lis les 2 bouquins, Emma en aura certainement besoin, elle cumule vraiment beaucoup des caractéristiques d'une EIP. Et n'oublie pas la
part d'hérédité qu'il y a parfois. Le livre sur les adultes (qui ne se savaient pas EIP et qui grandissent en l'ignorant toujours) pourrait te surprendre. Ou surprendre ton homme. Ou vous
surprendre tous les 2. Bisous poulette, merci d'être une fidèle du blog :)


steph 12/06/2011 21:01



aucune idée!!! je sais que je savais lire en arrivant au cp, mais quand j'ai commencé? alors là???


 


par contre, malgré ses demandes, je n'apprend pas à lire à Emma,


déjà parce que j'aurais peur de mal m'y prendre, ce n'est pas mon métier,


et puis d'après ce que j'ai pu voir comme témoignages, les EIP demandeurs savent apprendre sans méthode précise, plutôt par des moyens "dérivés"


(je pense qu'après, avec une méthode, si on s'y met régulièrement avec un enfant vif, attentif et curieux, bcp peuvent apprendre à lire très tôt)


 


donc pas de méthode ici, juste des réponses simples, et elle finira bien par apprendre, par elle-même, ou avec l'instit', ou les 2!


elle est demandeuse ds bcp d'autres domaines, donc si on ne répond pas à celui de la lecture pas grave, on répond au reste,


 


pour l'ennui, EIP ou pas il y en a, forcément, mais l'école ne se résume pas non plus qu'à des apprentissages (ce serait + le cas des classes de primaire) surtout en maternelle, les
apprentissages sont très limités car il y a bien d'autres choses à acquérir



PandaVG 13/06/2011 00:19



Ah toi aussi tu as appris avant le CP!

Il existe des tas de livres et de professionnels qui sont persuadés qu'il n'est pas mauvais que les enfants apprennent à lire dès 3 ans, des méthodes il y en a.
Ici il a commencé à vouloir connaître les lettres sur les panneaux, à la télé ou des trucs dans le genre. Alors on s'est dit qu'un support-livre serait plus confortable, pour lui comme pour
nous.
Ensuite Papa a retrouvé sur le net le livre avec lequel il a eu plaisir à apprendre à lire, du coup il s'est dit que ça ne pouvait pas être une mauvaise manière de procéder.
J'ai feuilleté le livre, il est pas mal fait. On commence avec la méthode syllabique et on finit avec la méthode globale, un peu ce que font les instits maintenant je crois.
Personnellement, je me rappelle qu'au CP, on faisait la méthode syllabique.
Ensuite en 6è, j'ai eu des cours de lecture rapide où on apprenait la méthode globale, ce qui me sert beaucoup encore aujourd'hui parce que je lis très très vite grâce à ça. Mais ce n'était
faisable que si on avait déjà un bon niveau de lecture, d'ailleurs je me rappelle que nous étions peu nombreux à ce cours.
Ce qu'il ne faut pas faire, enfin, ce qui est beaucoup décrié, c'est la méthode globale seule.
Enfin, comme j'ai des griefs contre l'éducation nationale (et l'école en général) mais comme j'ai pu constater que les écoles alternatives ne sont pas non plus de bonnes solutions, je compte sur
nous en tant que parents.
Je ne me rappelle plus trop ce qu'on fait en classe en maternelle mais quelles sont les autres choses à acquérir? Savoir pétrir de la pâte à modeler lol? Savoir coller des gommettes aux bons
endroits? Savoir faire la ronde? Manger sans mettre de miettes partout? lol
Je voudrais que mon fils ait des bases solides, pour qu'il s'en sorte plus tard donc c'est surtout les "vrais" apprentissages qui m'inquiètent.
Enfin bref, ça se voit que je flippe comme une malade pour la rentrée de septembre?
Déjà une chose de bien: il est déjà propre la journée et à la sieste, ouf.



esther 12/06/2011 09:05



tu sais, chacun sa prpore evolution, donc si il a envie de lire, mon Dieu, c'est un cadeau! ls premiers enseignants, en tous cas, c'est nous, les parents. le systeme scolaire n'est pas adapté à
l'évolution et tempo individuelle...et Steiner et d'autres écoles, bien mieux pour ça, sont trop peu nombreux et trop chers...mais on va finir par créer des écoles, pour chaque type d'enfants,
j'y crois....tu as une chance inuit avec un tel enfant et lui avec une maman comme toi! ;)



PandaVG 13/06/2011 00:03



Mon chéri est allé dans une école qui suivait la méthode Freinet quand il était petit. Puis un jour ses parents ont déménagé et il a dû reprendre l'école dans le circuit "classique" et ça a été
une catastrophe, comme pour la plupart des "surdoués", il s'est déscolarisé et aujourd'hui il n'a pas la réussite sociale qu'on croit offerte à toutes les personnes dotées d'un QI supérieur à la
moyenne.
Je crois que c'est le retour au circuit classique qui a été dur.
Et comme, tôt ou tard, il faut réintégrer le circuit classique ou le monde en général, je crois que mettre nos enfants dans ces écoles alternatives n'est pas forcément ce qu'il y a de mieux.
Je crois plutôt qu'il faut préparer nos enfants à la vie en société et à l'école. Ensuite, rien ne nous empêche en tant que parents de renforcer l'instruction de nos enfants là où l'école ne
s'adaptera pas à eux.
Enfin, c'est toujours comme ça que j'ai eu envie de faire avec mes enfants, bien avant qu'ils ne naissent. Il y a des tas de choses qui ne s'enseignent pas à l'école mais que j'ai adorées savoir,
grâce aux livres que mon père m'offrait ou que j'empruntais à la bibliothèque. Tout ce que je sais, tout ce que j'ai appris, je ne le dois pratiquement pas à l'école mais à moi-même et à mes
parents.
Si jamais mon fils était comme son père, j'espère qu'il ferait partie des 30% de surdoués qui s'en sortent dans la vie.
Si jamais il n'était pas comme son père, ça ferait des soucis en moins. 



 

 

 

Quelque Chose De Précis À Chercher

 

VOS ARTICLES PREFERES


          TOP POSTS!  

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/70/90/80/19120443.jpg

Etre surdoué
ça implique des inconvénients             

http://www.apprendreaapprendre.com/img_dossier/qi_loi_gauss.jpg

WAIS bilan psychométrique adulte:
je me suis décidée à le passer          

http://www.nbiweston.com/wp-content/uploads/2012/06/asperger.jpg

Test en ligne:
syndrome d'Asperger et vivre dans le monde des autres        

http://corporaterewards.com/uploads/icon-present.png Idées cadeaux pour végétariens
palette lily lolo Douche, shampoing, soins, cosmétiques, produits ménagers bio, écolo ET vegan (ingrédients non testés sur animaux)

 


LES RECETTES LES PLUS CONSULTEES


RECETTES VEGETALIENNES (promis, c'est bon quand même)

 

nems au tofu (recette de ma maman) Nems au tofu de ma maman
recette protéines de soja saveurs asiatiques Protéines de soja saveurs asiatiques
chou aux protéines de soja Protéines de soja et chou
(fake poulet!)
sauce bolognaise végétalienne aux protéines de soja Sauce bolognaise aux protéines de soja
(2 recettes)
pizza vegetalienne sans fromage 1 Pizza végétalienne
soupe japonaise express (miso, algue et tofu soyeux) Fake soupe miso express
raviolis-vegetariens-vapeur-avec-pate-a-raviole-wo-copie-1 Raviolis won ton vapeur faciles
soupe potiron lentilles corail Soupe potiron lentilles corail

 


ET C'EST PAS FINI!
LES AUTRES RECETTES

SUIVEZ-MOI!


Les tableaux de PandaVG sur Pinterest

 

Blogosphère
LES BLOGS ECOLOS ET/OU VEGE
AVEC DES RECETTES (mais pas que):
 

Archives (Blog Créé En 2011)

Qui visite ce blog en ce moment? Cliquez sur "real-time view"

Un petit sondage? Merci!

 

Prenez 2 secondes pour sauver un animal

ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner