Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 10:43

cambodge france

Dans les épisodes précédents, vous avez eu un aperçu de mon enfance à l'école primaire et j'ai à peine un peu abordé la période abominable de la scolarité au collège.

Ca se complique un peu.

Je n'ai pas précisé que j'ai grandi en banlieue parisienne, en Seine St Denis, dans une commune qui est devenue célèbre fin octobre 2005 pour avoir été le point de départ des émeutes de jeunes. J'ai d'ailleurs, depuis, enlevé de mon CV que j'ai obtenu mon brevet des collèges dans cette commune, les employeurs cataloguant assez vite les jeunes habitants de cette commune comme étant tous des jeunes à problèmes.

Alors que je suis loin de ce stéréotype. Mais bon, j'aurai plus de chance de trouver du travail si j'évite de dire que je viens de là. C'est malheureux mais c'est comme ça. De toute façon, du moment que j'ai obtenu mon bac, on s'en fiche pas mal que j'ai obtenu le brevet des collèges et où je l'ai obtenu.

 

Donc, en septembre 1992, j'entre en 6è.

Je me dis que c'est le début d'une nouvelle vie, que je vais me faire des amis, que je vais être intégrée, que je vais être comme les autres et cesser d'être marginalisée. Tu parles.

Tous les élèves de 6è sont soumis à des tests d'évaluation dès les premiers jours, je ne sais plus sur quelles matières exactement, sans doute les matières générales comme les maths ou le français. On apprend vite qui a obtenu les meilleurs résultats. Je suis dedans mais à ma grande surprise, je ne suis pas la meilleure.

Une fille a quelques points de plus que moi. Je suis jalouse. Elle m'agace déjà alors que je ne la connais pas. En plus, on finit dans la même classe. Le sort s'acharne. Je suis destinée à ne plus être la première de la classe?

Les premiers jours de cours s'écoulent. Je prends l'initiative complètement idiote de me présenter aux élections de délégués de classe. Qu'est ce que c'est bête ça. En fait, maintenant, de nos jours, il y a les émissions de télé-réalité où les concurrents gagnent sur leur cote de popularité. Ben les élections de délégués de classe à l'école, c'est pareil! D'ailleurs, jamais je n'aurai l'idée de m'inscrire à une télé-réalité!

C'est une fille qui était à la dernière mode qui a gagné. Représenter les élèves, je suis certaine qu'elle s'en moque pas mal mais elle porte des Air Max de Nike et un Levi's 501 quoi. Je ne faisais pas le poids avec mes fringues pas chères qui datent de la décennie précédente.

 

Les devoirs, les contrôles et tout ça, après l'échec des tests d'évaluation, je baisse un peu les bras.

Je pleure, même, quand je reçois ma première note sous la moyenne en histoire: un 9, quelle horreur, un 9! Et encore l'humiliation des larmes devant les autres élèves. Ma prof d'histoire étant ma prof principale, au moment de la remise des bulletins aux parents, me remémore ce souvenir pitoyable devant ma mère.

Peut-être pour faire un électro choc à mes parents, leur faire comprendre qu'il ne faut pas être si exigeant avec une élève qui a tout de même de bons résultats scolaires en général. Mais mes parents s'en moquent, ce qu'ils attendent, c'est de l'excellence. Ma mère acquiesce à tout ce que dit ma prof mais ne retient pas le message passé. Tout juste ai-je droit à des remontrances parce que c'est faible de pleurer devant tout le monde pour si peu. Ben oui, je suis d'accord, mais j'ai pas vécu la guerre moi.

 

Le premier trimestre se termine médiocrement: j'ai les encouragements du conseil de classe. La fille qui avait un meilleur score que le mien aux tests d'évaluation a les félicitations. Je la jalouse toujours, mais en même temps, je ne peux m'en prendre qu'à moi, je n'ai pas donné le meilleur de moi-même aux cours. Au fil du temps, il s'avère qu'on s'entend bien elle et moi. Elle est super sympa et devient ma meilleure amie.

Elle acceptera même de réciter un texte, 14 ans plus tard, lors de la cérémonie de mon mariage. C'est ma plus vieille amie en date, même si on ne se donne pas des nouvelles tous les jours, elle tient une place importante dans mon coeur.

 

Le trimestre suivant, je décide de remettre le pied à l'étrier et d'avoir des résultats scolaires impeccables.

Ce que j'obtiens. J'ai les félicitations à chaque trimestre, tous les ans, toute ma scolarité de collégienne.

 

J'oscille entre la 2ème et la 3ème place, selon les matières, je suis meilleure que la 2ème mais globalement, la vraie 2ème s'en sort mieux que moi, puisque je suis nulle en musique enfin surtout, je suis incapable de jouer de la flûte devant toute la classe alors que chez moi j'y arrive très bien et je suis une calamité en sport, ce qui n'est pas le cas pour les 2 premières. Punaise je hais le ping-pong, le basket, la course d'endurance, le badminton, le volley...

 

En 4è, nos camarades de classe nous appellent "intello n°1", "intello n°2" et "intello n°3". J'étais la n°3.

C'est cette année-là que mes parents obtiennent la nationalité française et que nous cessons d'être des réfugiés politiques. En 1995, par décret de naturalisation de mon père, je deviens officiellement citoyenne française.

La question de prendre des prénoms français se pose. Mon père hésite un temps: mon oncle (son frère) a changé le prénom de ses enfants pour des prénoms bien français. Ma mère pense qu'on s'en sortira mieux dans la vie avec des prénoms bien d'ici.

Mon anniversaire tombant le jour de la Sainte Blandine, je vous laisse deviner sur quel prénom se porte le choix de mon père pour moi. Mais je n'ai pas une tête de Blandine. Pour mes frères il envisage Germain et Sylvain, pour ma soeur Prisca.

Je n'aime pas spécialement mon prénom cambodgien. Il est long, difficile à prononcer et n'a pas une jolie sonorité. Je suggère à mon père de m'appeler Daphné: je suis depuis toujours fascinée par la mythologie grecque et je conserverais ainsi certaines lettres de mon prénom originel.

Finalement, mon père décide qu'on garde nos prénoms. Nos racines sont le Cambodge après tout. Je conserve donc mon prénom long, difficile à prononcer et qui n'a pas une jolie sonorité.

 

Ces années-là, j'ai toujours cette envie d'être aimée des autres, de devenir moi aussi populaire, d'être dans les groupes qui se marrent, souvent aux dépens des plus faibles, ceux qu'ils appellent les "bouffons", les "sans-ami".

 

Tout le monde écoute du rap, moi je suis une fan de Radio Nostalgie, de Chérie FM et de Rires et Chansons... Je m'intéresse quand même aux tendances musicales des autres, pour pouvoir donner le change.

Pour être populaire, il ne fait pas bon d'être bon élève, comme si c'était la grosse honte d'être studieux et de vouloir un bon avenir. En tout cas, ceux qui sont populaires sont des grosses quiches en cours. De toute façon ils n'écoutent rien et sont totalement dissipés.

Je monnaye mon aide aux devoirs aux autres. En fait, je leur fais leurs devoirs, contre quelques sous, j'imite même leurs écritures, comme ça ils n'ont vraiment rien à faire. Je les préviens que je ne leur donne que des devoirs qui atteignent, grand maximum, 14 sur 20: il ne s'agît pas d'attirer les soupçons des profs.

Je laisse même de grossières fautes d'orthographe, histoire de mieux camoufler mon travail. Mais lors des devoirs sur table, je ne peux rien faire pour eux et le manque de régularité dans leur travail éclate au grand jour.

 

Je dessine aussi, j'adore ça. Je vend certaines de mes oeuvres pendant la récré, des reproductions au crayon à papier de Dragon Ball Z ou de Sailor Moon, c'est ça qui marche à l'époque.

Je dessine aussi mes trucs à moi, sans recopier personne. Ma technique n'est pas encore très bonne mais j'ai de l'imagination. Un jour, je fais un dessin dont je suis très fière, je le montre aux autres, ils sont épatés, je suis contente. Et le lendemain, Intello n°2 se pointe en cours avec sa version de MON dessin et, selon ses propres mots, "en mieux". C'est vrai qu'elle a la technique, elle. Mais je suis spoliée de mon art là.

Bien qu'on ait en commun l'amour du manga, elle a déclenché la guerre entre nous deux, toute la durée de notre scolarité au collège et un peu plus, je ne cesserai la compétition avec elle. Cette compétition a du bon, elle me maintient dans ma volonté de rester meilleure qu'elle dans toutes les matières où je le peux, c'est-à-dire toutes à part le sport et la musique. Je sais que je suis moins bonne qu'Intello n°1, ça ne sert à rien d'essayer de me mesurer à elle et puis je l'aime bien, mais Intello n°2, bon sang, non, je ne peux pas la supporter!

 

Pour obtenir le brevet des collèges, il suffisait d'avoir un score supérieur à 160, je ne sais pas si ça marche encore comme ça aujourd'hui.

Le contrôle continu lors des classes de 4è et de 3è permettait aux élèves qui bossent toute l'année de ne rien glander à l'examen écrit final. On fait la moyenne générale des 6 trimestres, c'est simple, un élève qui a 16 de moyenne générale a son brevet d'office (attention, le zéro à l'épreuve écrite est éliminatoire).

Avec mon 15,35 de moyenne générale, j'ai donc 153,5 sur les 160 recquis, avant l'examen écrit. Il me faut juste 6,5 points lors des examens écrits pour obtenir ce brevet. Les doigts dans le nez: la dictée est sur 10 points et j'ai toujours les 10 points. Pour les autres épreuves, je me contente de ne pas avoir le zéro éliminatoire.

Je me rappelle la question à l'examen d'histoire à laquelle j'ai répondu: quelle est la durée du mandat du président des Etats-Unis? J'ai écrit 4 ans et j'ai répondu, par sécurité, à une autre question. Ensuite, comme lors des autres épreuves écrites, j'ai attendu la fin du temps réglementaire pour quitter la salle d'examen.

J'ai fait le strict minimum.

 

Mon prof principal en classe de 3è est mon prof de maths, il a foi en moi, il dit à ma mère que je peux tout faire, entreprendre les études de mon choix et faire le métier qu'il me plaira de faire, vu mon niveau scolaire.

 

C'est la promesse de tout un nouveau monde qui s'offre à moi. Le lycée, ça ne pourra être que super!


Lire l'épisode 1

Lire l'épisode 2
 

 

Lire l'épisode 4

Lire l'épisode 5

Lire l'épisode 6
 

Découvrir l'association les Enfants du Sourire Khmer

Partager cet article

Repost 0
Publié par PandaVG - dans vis ma vie de...
commenter cet article

commentaires

Loojy Tochou 11/05/2011 16:13



J'adore les clichés pourris x)


Tu tiens une blanchisserie aussi?


Et t'es balaise en maths!


 


C'est comme les blacks qui ont forcément le rythme dans la peau!



PandaVG 11/05/2011 16:32



Je suis assez bonne en maths ça va
Roh les blacks quand même, ils ont grave le rythme dans la peau voyons! Enfin tous ceux que j'ai connus dans ma vie savaient soit danser, soit chanter et parfois savaient faire les deux!



Loojy Tochou 11/05/2011 15:19



6 ans de moins, à peu près même tableau scolaire, même environnement de banlieue parisienne, et toujours les mêmes boulets à l'école, si ça peut te rassurer (ou pas :P ).


 


Aaahh les cours de musique...grandiose! *n'a jamais su lire une partition correctement, mettait les notes en toutes lettres en dessous* lol


Mais une fois que je savais, je jouais très bien de la flûte! (chose que je serais incapable de refaire maintenant!)


 


Aaahhh le ping-pong! *ricane*


 


Vaut mieux en rire qu'en pleurer petit panda ;)


 


M.



PandaVG 11/05/2011 16:00



Ah ouais moi aussi je serais incapable de jouer de la flûte maintenant
Ca étonne toujours tout le monde que je ne sache pas jouer au ping-pong, tout le monde pense que tous les asiatiques ont un don inné pour le ping-pong.


Je réponds à ton mail ma poule, j'ai fini de lire tes chapitres dans le bus ce matin.
Bisous



 

 

 

Quelque Chose De Précis À Chercher

 

VOS ARTICLES PREFERES


          TOP POSTS!  

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/70/90/80/19120443.jpg

Etre surdoué
ça implique des inconvénients             

http://www.apprendreaapprendre.com/img_dossier/qi_loi_gauss.jpg

WAIS bilan psychométrique adulte:
je me suis décidée à le passer          

http://www.nbiweston.com/wp-content/uploads/2012/06/asperger.jpg

Test en ligne:
syndrome d'Asperger et vivre dans le monde des autres        

http://corporaterewards.com/uploads/icon-present.png Idées cadeaux pour végétariens
palette lily lolo Douche, shampoing, soins, cosmétiques, produits ménagers bio, écolo ET vegan (ingrédients non testés sur animaux)

 


LES RECETTES LES PLUS CONSULTEES


RECETTES VEGETALIENNES (promis, c'est bon quand même)

 

nems au tofu (recette de ma maman) Nems au tofu de ma maman
recette protéines de soja saveurs asiatiques Protéines de soja saveurs asiatiques
chou aux protéines de soja Protéines de soja et chou
(fake poulet!)
sauce bolognaise végétalienne aux protéines de soja Sauce bolognaise aux protéines de soja
(2 recettes)
pizza vegetalienne sans fromage 1 Pizza végétalienne
soupe japonaise express (miso, algue et tofu soyeux) Fake soupe miso express
raviolis-vegetariens-vapeur-avec-pate-a-raviole-wo-copie-1 Raviolis won ton vapeur faciles
soupe potiron lentilles corail Soupe potiron lentilles corail

 


ET C'EST PAS FINI!
LES AUTRES RECETTES

SUIVEZ-MOI!


Les tableaux de PandaVG sur Pinterest

 

Blogosphère
LES BLOGS ECOLOS ET/OU VEGE
AVEC DES RECETTES (mais pas que):
 

Archives (Blog Créé En 2011)

Qui visite ce blog en ce moment? Cliquez sur "real-time view"

Un petit sondage? Merci!

 

Prenez 2 secondes pour sauver un animal

ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner