Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 13:10
mes aisselles toutes belles
En exclu: mon aisselle et ma main à moi. Je suis canon hein.
 
Bonjour!
   
Ici à Toulouse la chaleur est revenue. Et les gens transpirent, transpirent et transpirent.
 
Ce post s'adresse surtout aux usagers de ma ligne de bus qui, dès 7h30 le matin, puent la sueur (je te dirais bien laquelle mais je constate qu'il n'y a pas souvent d'asiatiques sur cette ligne, alors tu finirais vite par savoir qui je suis si tu es un bon détective, mais comme je tiens à mon anonymat tu n'en sauras rien). Enfin ce post s'adresse aussi à tous ceux qui sont incommodés par leur propre odeur et incommodent les autres avec, peu importe l'heure.
 
Avant j'étais comme vous. Je puais la sueur (et pas qu'un peu, hem).
 
Bon en réalité, la transpiration en elle-même ne pue pas. Ce sont les bactéries et leur accumulation sur la peau qui sont responsables des mauvaises odeurs.
 
J'ai essayé des tas de déodorants, sans gros succès. De l'anti-perspirant, de l'anti-transpirant, de la grosse marque, de la sous-marque, du bio, de la pierre d'alun, de la pierre d'alun combinée à un déodorant bio, rien n'est efficace, au milieu de la journée, soit 7h après ma douche matinale, je finissais par puer quand même.
 
Vous est-il déjà arrivé de sortir du linge propre de la machine à laver et de trouver certains vêtements qui sentent encore la transpiration, juste là sous les bras, même avec une lessive chimique avec du parfum de synthèse? Voilà pourquoi certains puent la transpi dès 7h30 le matin: ils remettent un t-shirt "propre" mais avec une odeur incrustée dans la fibre, surtout dans la couture.
 
Je n'ai rien inventé mais voici l'astuce pour désincruster cette odeur de la fibre:
- juste avant de passer le linge à la machine, retourner le vêtement en question afin de mouiller à l'eau la couture qui arrive au niveau de l'aisselle et de la zone de transpi. N'ayez pas peur de trop mouiller la fibre.
- frotter généreusement la zone avec du savon de marseille ou du savon d'alep, mon savon fétiche. Au besoin rajouter un peu d'eau pour faire mousser. Ne pas hésiter à faire mousser toute la zone qui pue la transpi, en plus de la couture.
- mettre le linge à la machine comme d'habitude
- tada!
 
Maintenant je n'ai même plus besoin de perdre du temps à faire ça parce que je ne pue plus du tout la sueur. Et mes fringues non plus.
3 méthodes: de la plus feignasse (celle que j'utilise le plus) à la plus vaillante (quand j'en ai le courage)! Je n'achète plus de déodorant du commerce depuis que je les applique. 
méthode 1
bicarbonate-la-Droguerie-Ecologique.PNG
Il suffit de vous procurer du bicarbonate de soude de la marque LA DROGUERIE ECOLOGIQUE (en BioCoop). Parce que ce bicarbonate là a l'avantage d'avoir des grains très très fins, aussi fins que de la farine. Saupoudrez-en un peu dans la paume de votre main et frottez vos aisselles propres et sèches avec. Répartissez bien le blanc sur toute la zone concernée par la transpiration. Ne vous inquiétez pas, vos aisselles ne resteront pas blanches comme ça toute la journée, par contre elles ne sentiront rien, grâce aux propriétés bactériostatiques du bicarbonate de soude.
PinupBio vous explique tout ici et même en vidéo!
méthode 2
Quand on a du bicarbonate avec des gros grains (du genre de celui qu'on trouve en grandes surfaces), on peut appliquer cette méthode:
En fait j'ai découvert le truc du bicarbonate seul comme déodorant efficace grâce à Déborah du blog Absofruitly qui en parle dans les premiers commentaires sur l'article d'Ophélie du blog AntigoneXXI.
un-peu-de-bicarbonate-dans-la-main.jpg
Juste après la douche, un peu de bicarbonate de soude dans le creux de la main, ensuite, un peu d'eau pour diluer:
un-peu-d-eau-dans-le-bicarbonate-et-hop-voila-un-super-de.jpg
Et il suffit de se frotter les aisselles avec ce "liquide" partout où la transpi va passer, il ne faut pas avoir peur de déborder. Au moins 10 bonnes secondes pour que ce soit efficace. Lors de mon premier test, je l'avais fait à la va-vite et 11h après ma douche j'ai commencé à sentir un peu. Lors de mon second test je ne me suis pas lavée pendant 2 jours (c'était un weekend et je voulais me dévouer pour vérifier l'efficacité de ce truc) et pourtant pas d'odeur à déclarer ni sous mes aisselles ni sur mon t-shirt porté pendant 2 jours.
Attendre que le tout sèche, ce qui ne prend même pas 2 minutes, ôter les éventuels petits grains qui peuvent gêner et enfin s'habiller. Psst ça marche aussi pour les pieds^^. 
Je préfère vous prévenir par contre qu'après une récente épilation, ça pique un peu, mais passé les 5 à 10 premières minutes on ne sent plus rien.
methode-3.PNG
Pour éviter le côté qui pique, vous pouvez opter pour la recette cosméto facile et simple d'Ophélie pour faire un stick bio à moindre frais: un étui à stick, de l'huile de coco, du bicarbonate de soude, de la fécule (maïs, pomme de terre ou arrow root), de la cire végétale (de carnauba par exemple) et des huiles essentielles facultatives (j'ai un flacon d'HE de Palmarosa, idéale en cas de transpiration excessive, que j'ai eu à 4,70€ à la parapharmacie Lafayette). Lisez tous les (plus de 500) commentaires plus qu'élogieux, son déo est bigrement efficace en plus d'être réellement naturel et ultra économique.
 
Et voici mon oeuvre: l'étiquette dont le design est de moi ^^)

déodorant bio selon la recette d'AntigoneXXI
La recette cosméto facile et simple d'Ophélie pour faire un stick bio à moindre frais
Pour un peu plus de 4 sticks (on trouve tous les ingrédients sur Aromazone):
- une balance de cuisine
- 4 étuis à stick 50 ml
- 200 g d'huile végétale vierge de coco bio liquide (quelques secondes au micro ondes si la température ambiante n'a pas liquéfié votre huile)
- 20 g de cire de carnauba bio
- 120 g de bicarbonate de soude (il vaut mieux choisir des grains extra fins)
- 80 g de fécule (maïs, pomme de terre, arrow root...)
- 30 à 40 gouttes d'huile essentielle de Palmarosa bio (celle vendue sur Aromazone n'est pas bio)
Faire fondre au bain-marie la cire dans l'huile. Dans un autre petit récipient, mélanger le bicarbonate et la fécule pour ensuite incorporer tout ça petit à petit dans notre liquide qui est dans le bain-marie. Ajouter l'huile essentielle si besoin. Attendre que le tout épaississe un peu, bien mélanger pour répartir les ingrédients et verser dans le stick capuchonné et tête vers le bas par l'ouverture prévue à cet effet dans la molette (étape qui demande une certaine dextérité). Fermer la molette. Laisser reposer une bonne demie-journée au frigo, toujours tête vers le bas et tada! (Comme il me restait encore de la préparation, j'ai fait comme Ophélie et j'ai utilisé un moule à cannelé que j'ai également mis au frigo = 1 bloc déo sympa en plus)
Ici à Toulouse nous avons des températures de malade en cette fin de mois de septembre donc je préfère stocker mon stick au frigo même si la cire devrait normalement l'empêcher de fondre. Je sors mon stick avant d'aller prendre ma douche et la consistance est idéale.
Il faut en mettre très peu, pas comme avec un déo du commerce: un aller retour par aisselle suffit. Je masse ensuite mes aisselles avec mes mains pour faire pénétrer ou enlever le surplus et éviter de graisser mes fringues (ce qui ne m'est jamais arrivé).
 
Sinon, pour les feignants, vous pouvez vous contenter de verser la préparation obtenue dans des pots, c'est bien mieux parce que le stick est assez pénible à réaliser. Voici ce que ça donne (le petit pot contient du baume à lèvres):
déo maison et baume à lèvres maison - recettes d'Antigon

ATTENTION ATTENTION ATTENTION
Après avoir essayé le bicarbonate de soude, vous serez comme moi atteint d'une sorte de TOC: vous ne pourrez pas vous empêcher de vous sentir victorieux après avoir reniflé vos aisselles, à plusieurs reprises dans la journée.
 
Vous croyez que les filles de Westeros puent sous les bras?
westeros.jpg

  Ces articles pourraient vous intéresser:

 

 
Repost 0
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 15:00

Bonjour à tous!

 

Ca faisait une éternité n'est-ce pas? 

La photo n'a rien à avoir avec ce qui va suivre mais on m'a donné un bocal de châtaignes pelées alors j'ai fait ce plat avec des protéines de soja texturées, servi avec du riz, on s'est régalé!

Je n'ai toujours pas beaucoup de temps à consacrer au blog comme à ses débuts...

Il s'est passé certaines choses que j'aimerais partager avec vous, depuis le dernier article.

 

Vous le savez peut-être si vous avez lu l'ensemble de ce blog, je suis très sensible, une grande sensible, une sale chialeuse même, diront les plus méchants.

 

Ma grand-mère paternelle est décédée récemment. C'est la première fois que je perds quelqu'un de mon entourage proche. Elle avait 95 ans, ça devait arriver tôt ou tard, sa santé était sur le déclin, sa fin de vie a été extrêmement difficile, elle qui avait eu si longtemps la fierté d'être encore en forme et autonome, elle était devenue le fantôme d'elle-même, quasiment un légume. Elle était faible, subissait hospitalisation sur hospitalisation, ne s'alimentait plus, se laissait dépérir. Elle ne nous reconnaissait pas vraiment. Bon elle ne m'a pas vue souvent ces derniers temps (chose que je regrette amèrement maintenant) mais l'an dernier par exemple, elle s'étonnait que je sois une femme de 32 ans, mère de 2 enfants parce qu'elle s'attendait à revoir la petite fille que j'étais quand elle me gardait avec mes cousins à l'époque. 

 

Quand mon père a téléphoné pour m'apprendre son décès (rappelez-vous, je suis très loin de ma famille, donc c'était obligatoirement par téléphone), j'avais beau m'y être préparée depuis des mois, voire depuis l'an dernier, ça m'a fait un choc. D'abord parce que d'un coup, j'ai réalisé que mon papa devenait orphelin. Ensuite, j'ai réalisé qu'un jour, ce serait moi qui serait orpheline. Et après, j'ai réalisé que ce serait à mes enfants de devenir orphelins (un jour très lointain j'espère). J'en ai la gorge serrée et les yeux qui s'humidifient rien que d'écrire ces mots.

 

Mais j'ai été soulagée d'apprendre son décès, parce qu'au moins, elle ne souffre plus. Au moins, elle n'a plus mal.

 

Je me suis donc rendue sur Paris pour assister à ses funérailles. C'était déchirant.

Chez les cambodgiens, la couleur du deuil est le blanc. Nous étions tous très beaux, très sobres. Ma soeur et moi avons eu toutes les peines du monde à nous procurer un pantalon blanc qui ne soit pas transparent. A croire que les femmes de nos jours aiment montrer leurs dessous avec ces pantalons. Nous aurions volontiers mis une robe à la place mais il fallait absolument alors qu'elle soit assez longue pour couvrir la moitié de la jambe or, toutes les robes blanches que l'on peut trouver en magasin en ce moment ne sont pas adaptées à la circonstance. Trop courtes ou bariolées. Ca fait touriste ou gitane. On a fini par trouver la bonne tenue, en portant des hauts blancs suffisament longs pour ne rien dévoiler de nos derrières.

 

Le moment le plus dur au funérarium est incontestablement la toute dernière fois où l'on voit le cercueil avant la crémation. Pas loin derrière dans le classement, je mettrais le moment où ils ont refermé le cercueil sur ma grand-mère, celui où l'on s'est dit "je ne la verrai plus JAMAIS".

 

Bref, tout ça pour vous dire qu'on a beau vivre 95 ans, la vie est encore trop courte.

 

Perdre mon bébé en 2011, faire ma fausse couche, ce fut un tournant important dans ma vie. J'ai réalisé des tas de choses, j'ai voulu comprendre mon mode de fonctionnement. De fil en aiguille, j'ai découvert que j'ai un fonctionnement cognitif très différent des gens. J'ai appris à faire le deuil d'un bébé qui n'en était pas vraiment un (aux yeux des autres en tout cas, parce que pour moi, c'était un bébé, que j'avais déjà commencé à chérir).

Et là, perdre ma grand-mère, bizarrement, je ne le vis pas aussi mal, ça ne m'affecte pas de la même manière. Je n'y pense pas tous les jours, je ne suis pas malheureuse, sauf quand je pense à mon père.

 

J'ai fêté mes 33 ans aussi très récemment. C'était génial: presque toutes mes meilleures copines étaient là, elles avaient fait beaucoup de route pour passer du temps avec moi et en plus, elles m'ont pourrie gâtée pour l'occasion. Si un jour vous me lisez ici les filles: je vous aime.

J'ai décidé que la vie était trop courte pour s'emmerder à subir des choses qu'on n'a pas envie de subir, pour parler à des gens à qui on n'a pas envie de parler, pour se compliquer la vie quoi.

Donc j'ai décidé de ne plus batailler. De vivre tranquille. D'essayer de ne vivre que des choses positives, de ne laisser que des bonnes ondes entrer dans ma vie.

Hier par exemple, à la cantine au boulot, je mangeais un bête taboulé. On me demande s'il m'arrive de manger du poisson. Ce à quoi je réponds que non, vu que je suis végétarienne, que les végétariens par définition ne mangent pas de chair animale et que le poisson est un animal. On me dit "Ah bon? Mais il y a des gens qui disent qu'il sont végétariens et qui mangent du poisson". Ce à quoi je réponds qu'il suffit d'ouvrir un dictionnaire pour vérifier qui a raison ou pas. Là on me demande "Mais alors, ils ont un nom, ceux qui ne mangent pas de viande et qui mangent du poisson?". "Effectivement, certains les appellent les flexitariens". Je continue de manger mon taboulé.

Ensuite on m'a demandé la différence entre les végétariens et les végétaliens. J'ai juste eu le temps de dire que les végétaliens refusaient l'exploitation animale en ne consommant rien d'animal comme la soie, le miel, le cuir, les produits laitiers... Quand on m'a coupé pour me dire en se marrant "Mais en quoi ça les dérange les végétaliens de ne pas boire de lait? On n'a pas besoin de tuer la vache pour prendre son lait et une vache il faut la traire sinon elle souffre, t'as déjà entendu une vache crier tellement elle a mal à cause du trop plein de lait?".

J'allais me lancer dans un long laïus sur les raisons des vegans qui les poussent à être vegans, j'en avais le coeur qui palpitait, les veines de la tempe qui tressaillaient puis je me suis calmée et j'ai juste répondu, très calmement, avec une voix douce et bienveillante (j'en revenais pas moi-même). Que les vegans se doutent bien que les pauvres vaches auront quand même quelqu'un pour les traire, qu'ils laissent juste ça aux autres que ça ne dérange pas. Qu'eux, ça les dérange et qu'ils choisissent de s'en passer, ça ne les met pas en danger mortel et surtout, qu'il faut respecter leurs choix, que je ne vois pas pourquoi on se moque d'eux étant donné qu'ils ne font de mal à personne en prenant ces décisions. Ensuite on m'a parlé de l'exploitation de la carotte et comme je m'y attendais, parce que l'argument du cri de la carotte revient TOUJOURS quand un omni a envie de se foutre d'un VG, j 'ai simplement dit que la carotte, comme les autres végétaux, n'avait pas de système nerveux et donc ne ressentait pas la douleur ou la souffrance. Et que de toute façon on s'en fout, il faut respecter les gens et leurs choix et puis c'est tout! 

J'ai fini mon taboulé tranquille parce qu'on m'a répondu "ah mais ils font ce qu'ils veulent, ça ne me dérange pas, je respecte". Ouais je veux mon neveu! (je t'entends rigoler à cause de mes expressions de vieille toi au fond de la salle)

Donc, ce boulot, dans lequel je m'ennuie toujours profondément, j'aimerais bien un jour en changer (j'en ai marre de bouffer avec les autres dans la même cantine). Mais je ne sais toujours pas quoi faire de ma vie. Cette question revient en cycles réguliers depuis des années. Quelle reconversion? Chaque année depuis mes 30 ans, je déprime à l'approche de mon anniversaire parce que je me dis que je n'ai encore rien fait de ma vie, que j'ai l'impression de gâcher quelque chose, comme mon potentiel par exemple. Mais je n'ai pas envie de m'enquiquiner à avoir des responsabilités, à devoir rester au boulot jusqu'à 22h comme certains de mes collègues cadres qui ont des dossiers importants à boucler. Mieux gagner sa vie, avoir un statut social plus élevé, mais si c'est pour ne jamais voir sa famille et vivre dans le stress perpétuel, pourquoi?

Et si finalement, ma vie est mieux maintenant qu'elle ne le serait jamais? Et si être tout en bas de l'échelle sociale me procurait cette liberté que je n'aurais pas autrement? C'est vrai, je ne suis "que" secrétaire (mais franchement, j'en suis une excellente, sans vouloir me vanter) mais tous les soirs, je pars à l'heure pile sans culpabiliser, quand je quitte le boulot, je ne pense plus au boulot, j'ai des tas de RTT et j'ai un 13è mois. Mon salaire n'est pas mirobolant mais je peux vivre convenablement, même en mangeant le plus bio possible. Je ne pense pas souffrir un jour de présentéisme (attention au burn-out, il peut tuer: lire cet excellent article de sciences et avenir) et ma famille ainsi que ma santé mentale passera toujours avant tout le reste.

J'ai une famille qui pourrait faire des envieux, je n'ai pas beaucoup d'amis mais bon sang, quels amis! Et j'ai la chance de pouvoir profiter du temps que j'ai avec eux tous.

 

Alors, et si je me réjouissais?


Repost 0
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 17:30

norman-reedus-cruelty-free.jpg

Bonjour à tous (oui, vous êtes plusieurs, bien que je n'ai plus le temps de poster un article par jour comme je le faisais à l'ouverture du blog, vous êtes encore entre 160 et 200 vaillants visiteurs par jour en moyenne, vous tenez bon et je vous en remercie chaleureusement)

 

Je sais, je suis relou, depuis que je suis mère de deux enfants, je n'ai plus le temps ni l'envie de rien. Trop crevée tout le temps pour quoi que ce soit. Peut-être me suis-je mémèrisée. Il n'y a qu'à voir la fréquence de mes posts... Je fais tout mon possible pour répondre à vos messages, même si c'est 5 mois après .

 

Les enfants sont chronophages (on ne m'avait pas prévenue) alors le peu de temps qu'il me reste pour moi toute seule est celui que je passe aux toilettes (et encore, je dois me speeder parce que mon petit dernier a tendance à tambouriner à la porte en appelant "Mamon? Maaaaaaamon?") ainsi que le temps que je passe dans les transports en commun pour me rendre au boulot, soit 20 minutes le matin et 20 minutes le soir, du lundi au vendredi.

 

Vous l'avez compris, ces 40 minutes de trajet représentent mon seul temps libre de la journée. Mon précieux. 

Je les exploite souvent à l'aide de mon smartphone pour lire ou bien pour regarder des séries ou des films par morceaux de 20 minutes.

Je vous l'accorde, c'est chiant.

Mais bon, c'est mon seul moyen de suivre la série TV The Walking Dead par exemple, vu que je suis à jour alors que Chéri a 4 épisodes de retard. On ne peut pas les regarder ensemble le soir quoi. #vismaviedenolife ( sinon, je suis à jour des 19 tomes de la BD).

 

http://www.pygmalionfantasy.com/IMG/jpg/Img_Trone_de_fer_3.jpgJe me suis lancée dans la lecture des romans de la saga du Trône de Fer de George R.R. Martin!

En fait, j'avoue: je suis une sale noob. J'ai adoré la série de HBO Game Of Thrones donc je me suis mise à lire les romans. Je ne suis pas une vraie, de ceux qui ont d'abord chéri les livres avant de voir la série. Ne soyez pas trop cruels envers moi, en 1998, date de parution du premier tome en France, je n'avais que 17 ans et les hormones en ébulition me poussaient plutôt à orienter tous mes efforts à essayer de me dégoter un petit ami (et ce fut difficile).

J'ai beau lire assez vite mais j'avance lentement, je n'en suis encore qu'au tome 3 (sur 15), la Bataille des rois, pourtant j'ai commencé avant Noël. Ceci dit, ça semble lent parce que, évidemment, les choses ne se déroulent pas aussi vite que dans la série TV. Mais c'est passionnant. Si vous êtes comme moi un sale noob, que vous avez adoré la série, vous ne pourrez que jubiler en lisant les livres.

En plus, je me la pète, j'ai reçu à noël la broche de la main du Roi et je la porte quasi tout le temps.

 

101 conseils pour ne pas atterrir aux urgences de Gérald KA paraître le 6 mars 2014: 101 conseils pour ne pas atterrir aux urgences du Dr Gérald Kierzek, préfacé par le Dr Michel Cymès, vous savez, le docteur super marrant qui coanime le Magazine de la Santé sur France 5, j'adore l'humour de ce monsieur. 

C'est peut-être mon côté mémère mais dimanche dernier, je suis tombée sur l'émission de Drucker en zappant et quand j'ai vu que le Dr Cymès était là, j'ai voulu suivre son intervention (le thème était sur les hypocondriaques, avec la sortie du film Supercondriaque le 26 février prochain) et à la fin, ils ont parlé de ce livre. Il m'a l'air super intéressant (et c'est le Dr Cymès qui l'a dit, alors), je l'attends donc avec impatience!

Dr-Michel-CYMES.jpg  

 

 

 

 

 

 

 

petit-traite-de-manipulation-a-l-usage-des-honnetes-gens.gifPetit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens de Robert-Vincent JOULE et de Jean-Léon BEAUVOIS. J'avais commencé à le lire et puis finalement je l'ai mis de côté. J'avoue qu'il m'a vite euh comment dire fatiguée. Mais je ne renonce pas. Il parait d'après les critiques que j'ai lues ici et là sur le net que ce bouquin vaut grave le coup et qu'il apprend vraiment aux honnêtes gens à ne plus se faire avoir par les manipulateurs. Je voulais surtout le lire pour voir s'il y avait une solution pour repérer et parer les pervers narcissiques, je vous avais mis en garde contre ces prédateurs qui adorent s'en prendre aux surdoués. Dès que j'ai un moment, je le reprends, d'autant plus qu'il n'y a pas beaucoup de pages.

 

 

 

 

 

 

 

http://www.freespirit.com/files/IMAGE/COVER/LARGE/GiftedTeenSurvivalGuide.jpgThe Gifted Teen survival guide, smart, sharp and ready for (almost) anything de Judy Galbraith et Jim Delisle.

C'est en anglais. Le titre est alléchant n'est-ce pas? C'est par curiosité que je voudrais le lire. Moi j'ai fini l'adolescence il y a belle lurette (oui, j'ai des expressions de vieux, mes potes me chambrent souvent là-dessus) mais on ne sait jamais, mes fils pourraient très bien être comme leur père et leur mère et avoir besoin un jour d'un guide de survie pour adolescent surdoué.

Oui bon, je sais, ils sont encore petits. Mais il vaut mieux être prévoyante. Et puis bon, maintenant que vous me connaissez un peu au travers de mon blog, vous savez peut-être que je suis une hyper-contrôlante, angoissée de nature^^.

Mais peut-être bien qu'avant de lire celui-là, je vais m'activer à lire celui-ci A parent's guide to gifted children tant il a de critiques élogieuses. Le titre de l'autre a l'air beaucoup plus ludique quand même. 

a-parent-s-guide-to-gifted-children.jpg

 

J'ai aussi également planifié de lire des choses glanées ça et là sur le net sur le thème du perfectionnisme. 

Vu que c'est un truc qui me pourrit assez la vie et qu'il semblerait que ça touche souvent les surdoués.

Vous pouvez d'ailleurs lire ceci, qui reprend une petite partie du tout dernier bouquin que je cite plus haut, sur le perfectionnisme et le stress chez l'enfant surdoué (pour l'instant je n'ai fait que survoler la page).

Je voudrais aussi m'intéresser à la théorie de la désintégration positive de Dabrowski. Ne prenez pas peur, ce n'est pas une arme sortie du monde de la science fiction, c'est un concept développé par le psychologue-psychiatre-physicien-écrivain-poète Kazimierz Dabrowski. Le site suisse (très bien fait au passage) Surchauffe du Bulbe en a fait un très bon résumé, je le trouve très clair. A lire ici

 

J'en ai pour un moment avec toutes ces choses à lire^^.

 

Si dans les mêmes genres/thèmes, vous avez des livres à me conseiller, n'hésitez pas à me laisser les titres et vos impressions dans les commentaires. Idem si vous avez déjà lu l'un de ceux que j'ai cités.

 

A bientôt!

Repost 0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 17:45

EDIT:


Maintenant retrouvez Monsieur Cyclofood dans son restaurant,

au 6 rue des Salenques 31000 TOULOUSE du lundi au samedi de 11h à 18h.
Passez commande de vos sanwiches au tofu en lui laissant un sms à 11h (numéro sur sa page Facebook) avec la quantité commandée et l'heure à laquelle vous souhaitez passer prendre votre commande.


Lire l'ancien article:

photo de la carte de Monsieur Cyclofood

Bonjour à tous!
Tout d'abord, je tiens sincèrement à vous présenter mes plus plates excuses pour avoir délaissé le blog aussi longtemps.
Gérer ma vie de famille, m'adapter à mon nouveau moi, tout ça tout ça quoi, je n'ai même plus de temps à moi pour m'entendre penser toute seule dans ma tête, c'est vous dire...
Mon fils aîné va avoir 6 ans cet été, il va entrer au CP en septembre, il parle sans arrêt, parfois il dit des choses pleines de bon sens et super intéressantes, parfois pas, mais sans rire, le seul moment où il ne parle pas, c'est lorsqu'il dort.
Mon petit dernier est, comment dire, plein d'énergie. C'est mon dernier bébé alors j'en profite parce qu'il grandit tellement vite, c'est dingue. Tenez, il va avoir 20 mois dans quelques jours,  2 ans dans quelques mois!

Bon, on ne va pas se mettre à parler couches et goûters, j'ai repris mon clavier pour vous parler de banh mi, une spécialité vietnamienne qui est en fait un sandwich!
C'est THE sandwich de mon enfance, bien que je n'ai aucun lien avec le Vietnam, étant d'origine cambodgienne, mais ma mère m'en faisait souvent quand j'étais petite (comme elle dit souvent, nous les cambodgiens, question cuisine, on a tout pompé sur les autres, d'ailleurs vous verrez souvent des restaurants chinois ou japonais tenus par des cambodgiens, enfin moi je le sais parce que je reconnais le cambodgien quand je l'entends, pour vous ça risque moins d'être évident lol).
Quand j'étais une jeune adulte autonome, j'en achetais plein près de chez Tang Frères dans le 13è à Paris. C'est vachement meilleur qu'un jambon beurre.

Puis j'ai quitté Paris.

Comme vous le savez peut-être, maintenant je travaille en centre-ville dans la ville rose et quelle galère pour se sustenter quand on est végétarien!
Voilà bientôt 5 ans que je suis devenue végétarienne, j'ai fini par collecter des petites adresses ici et là pour pouvoir passer des pauses déjeuner correctes et il faut absolument que je vous parle de Monsieur Cyclofood!
Je cherchais un endroit où trouver ces fameux banh mi composés traditionnellement d'un pain baguette, d'une mayo, de concombre en fins bâtonnets, de carottes râpées en pickles (ma mère les fait trop bien), de brins de coriandre, de viande et de sauce pimentée (genre sriracha qui arrache la bouche), mais en version végétarienne.
Et grâce à mon ami Google, j'ai découvert un article qui recensait les endroits sur Paris et certaines villes en Province où déguster un bon banh mi. Pour Toulouse, ils citaient Monsieur Cyclofood, un ancien du restaurant l'Empereur de Hué, qui s'est lancé dans l'aventure Street Food mobile.
Je regarde par curiosité sa page FB (à toi aussi, Google est ton ami), oh, je me rends compte qu'en plus de ceux qui sont plein de viande, il propose mon sandwich doudou avec du tofu! Mon rêve se réalise, je vais pouvoir à nouveau retrouver ce goût savoureux de mon enfance!
N'ayant pas de compte FB pour le contacter, je lui passe un coup de fil directement pour savoir où le trouver, parce que le principe de Monsieur Cyclofood, c'est de déplacer son triporteur plein de banh mi sur un parcours bien précis.
Je tombe sur un jeune homme fort sympathique, qui me propose de me mettre mon sandwich de côté, le temps que j'arrive. Et il a bien fait, parce qu'il a été dépouillé! Vide, le triporteur, au moment où je suis passée prendre le mien vers 13h!

Le succès est mérité: ce banh mi tofu sauté/basilic thaï est UNE PURE TUERIE. C'est fait maison, c'est frais, c'est bon. Le savoureux mélange des goûts (sucré, salé, épicé) et des textures (moelleux, croquant, légèrement croustillant), c'est tout simplement divin.
Du genre, je me tâte à en manger à nouveau demain^^!

Allez-y les yeux fermés, je vous le recommande!

Amis végétariens, faut convaincre Monsieur Cyclofood de faire ce spécial tofu tous les jours!

20140205_132229.jpg

Tarifs:

Le banh mi seul: 4,90€ (c'est tellement meilleur qu'un sandwich de la Brioche Dorée ou de la Mie Câline)

Le banh mi + boisson: 6,50€

Le banh mi + dessert: 7€

Le banh mi + dessert + boisson: 8,50€

Tickets restaurants acceptés (mais on ne rend pas la monnaie)

 

Repost 0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 13:00

Fajitas-proteines-de-soja-1.jpg

 

C'est dingue mais en devenant végétarien, on devient inventif pour ce qui est de la cuisine.

Mon chéri d'amour est devenu végétarien il y a un peu plus d'un an (j'en avais parlé ICI) et il cuisine de mieux en mieux.

Il a trouvé le moyen de nous faire continuer la junk food mais sans chair animale et comme dirait un certain québecois juge dans une émission de danse avec des célébrités, ça j'achète! Il m'a donné sa permission de vous partager sa recette qui tue. Merci!

Bon, je sais, fajita et kebab sont normalement faits à base de viande, d'où l'origine de leurs noms, mais tant pis, ici c'est un blog végétarien. Et puis j'écris ce que je veux, c'est mon blog.

Alors place à la recette (toute simple) de mon chéri:

 

- des protéines de soja

- du ras-el-hanout (épices)

- du sel

- de l'huile

- un peu d'eau

- des tortillas de maïs (sur la photo ils ont l'air un peu jaunes mais c'est plutôt blanc)

Pour les kebabs, il faut du pain à kebab.

 

Pour garnir (ce ne sont que des exemples, vous mettez ce que vous voulez):

- des tomates coupées en petits morceaux

- de la salade en petits morceaux

- de l'oignon en petits morceaux

- de la sauce (barbecue pour moi)

 

On chauffe généreusement de l'huile dans une sauteuse.

On verse les protéines de soja, on couvre avec juste ce qu'il faut d'eau. On ajoute du ras-el-hanout très généreusement, du sel et on laisse les protéines de soja s'imbiber.

On remue souvent à mesure que l'eau diminue, on veille à ce que ça n'accroche pas (les plus fous rajouteront même un peu d'huile). Il faut obtenir des protéines de soja légèrement grillées, moelleuses mais un poil croustillantes. A force d'expériences on finit par choper le bon truc.

Tadaaaa! On présente chaque ingrédient pour la garniture dans des bols séparés (c'est plus joli) et chaque convive se prépare sa fajita selon ses goûts.

 

Fajitas-proteines-de-soja-2.jpg Fajitas-proteines-de-soja-3.jpg

 

Bon, j'ai pas de photo de kebabs parce qu'on en a pas fait ce coup-ci mais il suffit juste de remplacer la tortilla de maïs par du pain pita et de garnir avec ce qu'on aime.

 

Fajitas-proteines-de-soja-4.jpg

 

 

Oui on peut être végétarien et aimer manger gras! D'ailleurs, je vous invite à lire cet article que j'ai écrit sur les végétariens faibles et maigres en avril 2011, si vous ne l'avez pas encore fait.

D'autres recettes pour utiliser les protéines de soja:
-
recette végétalienne saveur asiatiques (protéines de soja, poivron, shoyu, gingembre)
- sauce bolognaise végétalienne aux protéines de soja
- recette végétalienne pas chère de chou blanc et protéines de soja (texture de poulet!)

Repost 0

 

 

 

Quelque Chose De Précis À Chercher

 

VOS ARTICLES PREFERES


          TOP POSTS!  

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/70/90/80/19120443.jpg

Etre surdoué
ça implique des inconvénients             

http://www.apprendreaapprendre.com/img_dossier/qi_loi_gauss.jpg

WAIS bilan psychométrique adulte:
je me suis décidée à le passer          

http://www.nbiweston.com/wp-content/uploads/2012/06/asperger.jpg

Test en ligne:
syndrome d'Asperger et vivre dans le monde des autres        

http://corporaterewards.com/uploads/icon-present.png Idées cadeaux pour végétariens
palette lily lolo Douche, shampoing, soins, cosmétiques, produits ménagers bio, écolo ET vegan (ingrédients non testés sur animaux)

 


LES RECETTES LES PLUS CONSULTEES


RECETTES VEGETALIENNES (promis, c'est bon quand même)

 

nems au tofu (recette de ma maman) Nems au tofu de ma maman
recette protéines de soja saveurs asiatiques Protéines de soja saveurs asiatiques
chou aux protéines de soja Protéines de soja et chou
(fake poulet!)
sauce bolognaise végétalienne aux protéines de soja Sauce bolognaise aux protéines de soja
(2 recettes)
pizza vegetalienne sans fromage 1 Pizza végétalienne
soupe japonaise express (miso, algue et tofu soyeux) Fake soupe miso express
raviolis-vegetariens-vapeur-avec-pate-a-raviole-wo-copie-1 Raviolis won ton vapeur faciles
soupe potiron lentilles corail Soupe potiron lentilles corail

 


ET C'EST PAS FINI!
LES AUTRES RECETTES

SUIVEZ-MOI!


Les tableaux de PandaVG sur Pinterest

 

Blogosphère
LES BLOGS ECOLOS ET/OU VEGE
AVEC DES RECETTES (mais pas que):
 

Archives (Blog Créé En 2011)

Qui visite ce blog en ce moment? Cliquez sur "real-time view"

Un petit sondage? Merci!

 

Prenez 2 secondes pour sauver un animal

ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner