Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 12:10

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/70/90/80/19120443.jpg

On a tous déjà entendu le terme de surdoué. Je l'ai déjà entendu mais j'avais une vision déformée de ce qu'était réellement un surdoué. Je croyais qu'un surdoué était obligatoirement un génie avec une mémoire photographique phénoménale, capable de faire du calcul mental rapidement et apprenant de nouvelles capacités à la vitesse de l'éclair. Un mec comme le héros de la série Code Quantum quand j'étais ado, qu'est-ce que je l'aimais lui! Ces mecs-là existent, mais ils sont minoritaires chez les surdoués.
Mais bon, avec cette vision que j'avais des surdoués, je ne me suis jamais sentie comme telle. Je pensais que j'étais stupide et bonne à rien, que je sois une surdouée ne m'a jamais frôlé l'esprit jusqu'à il y a peu.
Etre surdoué, je l'apprendrai plus tard, ce n'est pas qu'une question de QI. C'est un fonctionnement cognitif différent de la norme, qui influe sur TOUT LE RESTE.

Le cerveau régit pas mal de choses dans votre vie.

Ce fonctionnement cognitif différent influe sur votre façon de dormir, d'écrire, de parler, d'agir, d'apprendre, de vous comporter avec les autres, d'appréhender le monde qui vous entoure et tout un tas de choses qui peuvent vous handicaper et vous amener à être en souffrance.

 

Bien sûr, il y a des surdoués épanouis, qui réussissent dans la vie, nous ne saurons pas combien parce qu'ils ne consultent pas, puisque tout va bien.

Par contre, selon les chiffres de certaines associations, il semblerait qu'il y ait environ 30% des surdoués qui sont mis en échec par le système scolaire français.

Je fais partie de ceux-là. Mon parcours, sans être le plus catastrophique, est assez caractéristique.
Etre surdoué ne garantit aucune réussite sociale. Parce qu'avoir un haut potentiel c'est joli, mais un potentiel inexploité, même haut, ne mène nulle part.

Je suis actuellement secrétaire, j'ai aussi fait des petits boulots de serveuse et de vendeuse, je n'ai pas fait de longues études supérieures, l'école n'était vraiment pas mon truc.

Ah mais l'intelligence, c'est aussi de s'adapter, diront certains d'entre vous. C'est pas faux. Mais s'adapter à un monde qui n'est vraiment pas fait pour vous, ce n'est pas aussi facile que ça en a l'air, certains tentent de s'adapter, comme j'ai essayé, mais c'est au prix de beaucoup de sacrifices qui mènent parfois à renoncer à son vrai soi, à démolir sa vraie personnalité et le mal-être s'installe insidieusement.
On est vulnérable, on est mal, on se sent fou, anormal, en perpétuel décalage, on se sent inadapté pour ce monde mais on ne sait pas vraiment pourquoi.

Savez-vous qu'au test de Rorschach (le test des taches d'encre) les surdoués produisent des réponses qui ressemblent à celles produites par les schizophrènes? A cause de leur mode de pensée qui part dans tous les sens! Faites ce test avec un psy qui ne cherchera pas à savoir si vous êtes surdoué et vous serez bon pour un traitement contre la schizophrénie. Alors que ce n'est évidemment pas ce qu'il vous faut.

Tous les surdoués ne se ressemblent pas: chaque être est différent et a sa personnalité propre. Mais certaines caractéristiques sont récurrentes.

Commençons par expliquer en quoi le fonctionnement cognitif n'est pas le même chez les surdoués. En vous référant à cet article, vous voyez que le cerveau n'analyse pas de la même manière. En vous référant à celui-là, vous apprenez que les surdoués sont hyper réceptifs à tous les stimuli extérieurs et souffrent de déficit d'inhibition latente. Ils pensent tout le temps, tout en étant "branchés" tout le temps sur le monde qui les entoure. Cette hyper réceptivité et cette sensibilité sont anxiogènes.

Le cerveau du surdoué ne s'arrête jamais de penser, même quand il voudrait dormir, il pense. Cependant, quand il dort, il a des phases rallongées de sommeil paradoxal, ce qui expliquerait la performance de sa mémoire (voir ce doc).

Je suis sujette aux insomnies. Je dors très mal, j'ai toujours très mal dormi. Mes nuits sont divisées en morceaux, coupées par des réveils. Je pense à une chose, qui me fait penser à d'autres choses, qui me font penser à d'autres choses et ainsi de suite. Je me pourris des nuits entières comme ça. Pourtant j'adore dormir. Les moments où je veux éviter de penser, je fais tourner des chansons dans ma tête, comme si j'écoutais des CD. C'est ma façon de "débrancher".

Mais il ne faut surtout pas que je me mette à penser aux chanteurs, à ce que j'ai entendu sur eux dernièrement, à l'émotion que me procure la chanson parce que je l'écoutais à une certaine période de ma vie et que ça m'y renvoie etc. C'est pas évident. Et puis des fois la chanson ne marche absolument pas, parce que les pensées sont trop fortes et ne me quittent pas, comme à chaque épisode dépressif que j'ai traversé, là dernièrement par exemple il y a eu ma fausse-couche.

L'enfant surdoué a entendu qu'il apprendrait des tas de trucs à l'école. Puis il est déçu.

Mon enseignement scolaire ne m'a pas tant apporté que ça.

Souvent, l'enfant surdoué a déjà appris à lire avant d'entrer au CP. Il aime acquérir de nouvelles connaissances, il est auto-didacte, il va les chercher lui-même s'il le veut (il adore lire des dictionnaires, des encyclopédies, des livres sur tous les sujets, maintenant avec internet il a accès à toutes sortes de données).

Déjà il se sent en décalage avec ses camarades de classe: il n'est pas comme eux, il ne joue pas pareil, il ne parle pas pareil, il n'a pas le même vocabulaire, il n'a pas les mêmes centres d'intérêt, il ne se pose pas les mêmes questions, il n'a pas les mêmes préoccupations.

L'enfant surdoué est plutôt un solitaire, il recherche plutôt la compagnie d'enfants plus grands ou des adultes.

Il est naturellement curieux de tout, il pose sans arrêt des questions, il a soif d'apprendre et de comprendre, c'est vital pour lui (je n'exagère pas sur le mot vital). Il comprend et analyse assez bien, il est très lucide.

Ah la phase des pourquoi. Tous les enfants la traversent. Certains plus tôt que d'autres (mon fils est dans cette phase depuis presqu'un an, il a 3 ans).

Les questions sur tout: sur eux, les autres, les origines et le devenir du monde, la vie et la mort, etc.
Quel parent, quel adulte n'en a pas eu marre d'y répondre? Quel parent, quel adulte a la réponse à tout? L'enfant surdoué connaît ses premières frustrations et surtout, il se rend compte que ce besoin vital de tout comprendre ne sera jamais assouvi mais en plus agace sensiblement les autres. Il assimile penser=souffrir.

Il va se refermer et se créer son petit monde solitaire où il se croira à l'abri de l'hostilité et du rejet.

A l'école, les méthodes d'apprentissage ne correspondent pas à sa façon de faire à lui. Il doit se conformer à ce que l'éducation nationale attend de lui. Mais sa différence se fait sentir.

Souvent par exemple, l'apprentissage de l'écriture est difficile: le cerveau va plus vite que la main alors le surdoué écrit très mal (aujourd'hui si je m'applique et que j'écris lentement, je peux avoir une belle écriture de fille mais si j'écris "normalement" c'est moche et illisible, heureusement que maintenant on écrit avec un clavier, là j'assure).

En cours l'enfant surdoué comprend vite, trop vite que parfois, il n'est pas capable de restituer la manière dont il a trouvé la réponse. Il "sait" mais ne peut pas expliquer comment il sait. Ou alors il n'arrive pas à suivre parce qu'il a déjà compris, il s'ennuie parce qu'en plus il ne peut pas montrer qu'il sait (l'enseignant doit aussi interroger les autres), il décroche et il finit par ne pas obtenir de bons résultats parce qu'il n'accordera plus d'intérêt à l'école. Il est même parfois en échec scolaire, il se déscolarise.

Or le surdoué est perfectionniste, il a horreur de l'échec et échouer là où d'autres réussissent, ça veut dire pour lui qu'il est nul, stupide, il perd confiance en lui.

Son fonctionnement cognitif différent exacerbe ses réactions et ses émotions: tout sera vécu plus intensément chez lui, tout sera excessif, la tristesse, la joie ou la colère, il sera super euphorique, super déçu, super susceptible etc.

L'enfant surdoué est souvent solitaire, il a peu d'amis, les autres enfants le tiennent souvent à l'écart, personne ne peut vraiment dire pourquoi il est rejeté. Il finit par s'isoler de lui-même, même sans le vouloir consciemment. Même quand il est avec les autres, il se sent seul (et ça persiste à l'âge adulte dans mon cas, sûrement dans d'autres aussi).

Un enfant a besoin de s'identifier à ses pairs, de trouver un effet miroir pour se forger sa personnalité. D'ailleurs, l'enfant surdoué est persuadé que tout le monde a le même fonctionnement cognitif que lui, il pense que tout le monde pense comme lui. On pense tous que tout le monde pense comme nous, c'est normal.

Comme je l'ai dit plus haut, il n'est pas toujours capable de restituer la manière dont il a trouvé la réponse. Et bien dans ses relations avec les autres c'est pareil: il parle mais il n'est pas bien capable de restituer son idée, il pense à tant de choses en même temps, ses pensées partent dans tous les sens, parfois il bégaye parce que le cerveau va plus vite que la bouche, parfois ses mots se mélangent... Ce qui serait plus simple, c'est que les autres lisent directement dans ses pensées, ainsi pas de difficulté de restranscription. Sauf que ce n'est pas possible. Et souvent, comme il s'est exprimé à sa façon, il s'est mal exprimé et il est mal compris par les autres.

Le fonctionnement du mode de pensée des surdoués est différent, les implicites ne sont pas les mêmes, le contenant culturel de la pensée n'est pas le même. La communication est forcément difficile (voir la page 4 de ce doc).

Les difficultés relationnelles ne s'arrêtent pas là: le surdoué prend même parfois l'habitude d'être discret et de ne rien dire, de peur qu'encore une fois la communication avec l'autre se solde par un échec ou un conflit. L'estime de soi en prend encore un coup parce que même plus tard lorsqu'il se retrouve en société, le surdoué ne participe pas aux conversations des autres, ce qui laisse penser qu'il est sûrement bête puisqu'il ne dit jamais rien.

La métacognition négative et l'estime de soi sont liés. Et le sentiment d'inadaptation sociale qui en découle souvent est fort. Ajoutez à ça quelques moqueries subies tout au long de l'enfance et de l'adolescence (parfois aussi à l'âge adulte), vous obtenez un adulte hypersensible, hyperémotif (ou alors tout l'inverse, mécanisme de défense), sujet à l'anxiété sociale, avec une estime de lui-même minable...

Mais je suis certaine qu'on peut se relever. Une fois qu'on a été diagnostiqué, on peut envisager de changer les choses, de ne plus subir. On peut faire de ce potentiel une force.

Je m'occupe de redorer mon estime de moi, je travaille à améliorer ma communication et mon relationnel avec autrui, je me libère de ma phobie sociale et c'est parti mon kiki. A moi la nouvelle vie.


->
Pour aller plus loin, vous pouvez faire l'inventaire d'identification de Jean Charles Terrassier avec ce que vous vous rappelez de vous quand vous étiez petit.

Vous pouvez lire Quand l'intelligence élevée fragilise la construction de l'identité et Estime de soi et échec scolaire

En haut à droite de ce blog, dans les liens à voir absolument, vous pouvez lire Itinéraire de l'adulte doué: une indicible désolation.

Vous pouvez aussi lire les livres de Jeanne Siaud Facchin, elle en a écrit un sur les enfants surdoués (beaucoup de surdoués ont retrouvé leur propre enfance dedans) et un autre sur les adultes.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lc 01/03/2017 22:21

Mon amie d'enfance est psychologue depuis quelques années et s'intéresse particulièrement aux hauts potentiels intellectuels. J'avais toujours eu conscience du fait d'être un individu plutôt singulier, d'être plutôt pas con... Mais ayant également fait l'amalgame entre surdoué et petit génie geek / autiste à mémoire photographique et tous les clichés qui vont avec je ne me serais jamais douté que cela puisse être mon cas. Je n'ai pas encore fait de test de qi et après certaines lectures je me suis un peu senti comme un Nokia3310 comparé à un iPhone mais d'un autre côté... Les 90% de mes problèmes et souffrances depuis ma petite enfance ont trouvé une raison d'être, et malgré un doute énorme et un sentiment d'être beaucoup moins '' puissant'' cérébralement qu'un surdoué, énormément de choses s'expliquent...
Votre article me parle complètement... J'espère que petit à petit de plus en plus d'individus dans notre posture prendront conscience ce ce qu'ils sont et pourront ainsi se réaliser...

Moon 20/11/2016 23:06

J'ai 13 ans et je me reconnais tellement dans ce que vous écrivez ! Je me sens mal au collège, incomprise, et je vais bientôt passer des tests.

Marie Line 16/11/2016 12:35

Chouette article. Merci.

°w° (anonyme) 21/08/2016 03:33

Merci merci pour ce blog, il est super, je suis moi-même une surdouée de 16 ans, diagnostiquée vers 4-5 ans, et je me reconnais partiellement dans votre écrit. En effet, je suis plutôt extravertie, mais peut-être uniquement parce que j'ai foi en l'espèce humaine, que j'adore créer des liens avec d'autres et voir ce qu'ils peuvent m'apprendre, m'apporter et que j'aime être sur scène (théâtre, chant). Et je ne suis pas très émotive, à part pour les phobies et les disputes mais peut-être que j'inhibe mes émotions, après tout, à force de jouer le rôle que les autres veulent qu'on joue pour ensuite à partir de cette position, les habituer progressivement à nôtre personnalité sans qu'ils ne nous aiment plus, on se perd ? Et je dors bien aussi (12h par nuit en vacances), mais quand j'étais petite, j'avais peur, plus maintenant, c'est parce que j'adore mes rêves, je m'en rappelle toujours, c'est un des seuls moments où les autres protagonistes me comprennent et où je suis vraiment moi-même, j'ai même fait plusieurs rêves prémonitoirs/lucides.
Bon, après ce blabla, j'ai finis la terminale s, bac mention très bien, inscription en prépa mpsi, mais je ne suis pas sûre de ne pas m'y ennuyer encore, comprenez, chaque année on m'a dit "tu verras, ce sera mieux l'an prochain ", c'était pire. Je me suis ennuyée comme pas possible pendant toute ma scolarité (au fait, bonne chance aux prochains, avec les réformes, j'ai l'impression que ce sera pire, alors que c'était déjà pas une sinécure, avec les profs qui n'interroge y pas, ne répondent pas aux questions, un programme pauvre et un décalage constant avec tout le monde, vous vous direz peut-être même un jour "omg, mon prof est trop immature" ou "purée, mon profs pige rien ce que je lui raconte, alors que ça fait 6 fois que je lui explique"), sans rien faire, j'avais des bonnes notes, mais du coup, j'ai 0 méthodes de travail, alors si c'est dur, l'an prochain, je sais pas comment je vais faire... ° °"
Sinon, j'aimerais faire tous les métiers du monde, mais je ne peux pas (cruelle déconfiture...), alors je sais pas ce que je vais faire au final. J'aurais bien aimé faire psy, ou chanteuse, ou comédienne, ou chimiste, ou prof, ou chercheuse, ou mangaka, ou éditrice... Ah, ça me prend la tête!!! Et vous?(oui, je pose une question dans le vide, c'est louche)
Ah, au fait, pour les lycéens, ne croyez surtout pas aux "2h de travail par soir" qu'on vous dit de faire la rentrée, faites comme vous le sentez (ne vous inquiétez pas si vous en faites moins, parole de la feignante qui s'assume un peu trop peut être°w°).
Mon autre problème, c'est mes phobies ;.; envahissantes pour le moins (phobie des chiens, du doré, de l'odeur de la rouille, du cœur, des opérations, de la douleur, du dentiste, de perdre mes dents, de la mort, de vieillir, de la guerre)
Place aux questions ouvertes: et vous, phobies, hypersensibilité, passions prenantes, mauvais sommeil, rêves délirants, trop de pensées, comment vivez vous avec ou sans cette particularité qui nous fait nous sentir si différents des autres?

Emma-Lisa 05/07/2016 17:17

J'ai passer mon test de QI a 10 ans et il s'est avéré que je suis surdoué.. J'en ai maintenant 15, et je me reconnais totalement dans cet article, rester en retrait, penser que tout le monde pense pareil.. Merci :)

nefertiti 22/06/2016 17:45

Bonjour ! J'ai actuellement 18 ans et je me reconnais totalement dans cet article, surtout en ce qui concerne le comportement en société, mais aussi la façon de penser. C'est tout moi ! Je n'ai pas encore fait de test de QI mais je pense en faire en juillet. Je trouve ton article super intéressant et très bien écrit j'aime beaucoup! Merci, tu m'as aidé à y voir plus clair ! ;)

enid17 24/05/2016 02:22

Bonsoir, je n ai que 14 ans et j'ai passé un test de qi a l age de 4ans j'ai un qi de 140 et oui je me reconnais vraiment dans ce post. J'ai toujours su que j'étais différente donc meme si j' etais toujours en décalage par rapport aux autres je savais que c' étais parceque j'étais différente. le systeme scolaire ne m a jamais convenu je trouvais les cours inintéressant mais je m'en sortais toujours sans travailler. il i a un an et demi, je suis moi aussi devenu atteinte d'une phobie social grave aujourd'hui je suis déscolarisé. Mais j'ai un problème lié, depuis l enfance j'ai un trouble de l'anxiété généralisé c est devenu insoutenable, je suis stressé 24h/24h et je fait beaucoup de crises de panique cela m'a mené a une dépression. Enfin bref voila en gros mon histoire. j'envie telement les gens normaux qui ne pense pas en permanence et qui on le besoin de tout controler (sa c est moi), ils sont plus heureux.
Sinon rien a voir mais je conseille de passer sur internet et gratuitement le test "mbti" (les 16 personalité) il m a beaucoup aidé a me connaitre et il est vraiment impressionnant.(je suis une intj)
bon ba voila au revoir, c est bien de pouvoir partager son ressenti.

Christian 18/06/2016 10:51

Bonjour, je voudrais juste vous dire quelques mots...j'ai 36 ans et quand j'avais 16 on m'a fait un test QI, j'ai eu 128, et on m'avait dit que je pouvais réaliser n'importe quel métier...je suis devenu ingénieur et ensuite conseiller en finances, et récemment ma femme en regardent sur internet m'a dit que j'avais fortes chances d'être une personne à Haut Potentiel (HP). On ne m'a jamais dit ça, et je me suis senti toujours décalé par rapport au reste...Actuellement ma femme comprendre mieux mon comportement et peut mettre un mot sur ça.. Avez-vous essayé de faire un sport de combat ou la box pour diminuer votre anxiété? C'est quelque chose qui m'a beaucoup aidé pour ralentir le fonctionnement de mon cerveau, et m'a permis aussi de pouvoir dormir 4 ou 5 heures au lieu de 2 comme avant. Courage et je vous souhaite un excellent weekend.

marion 09/04/2016 05:45

Merci. J'adore ce post!!!!!

azerty 14/02/2016 22:19

Bonsoir, je suis un adolescent HP , je recherchais des explications a mes coups de blues régulier et tres souvent inexpliquable donc je suis tombé sue votre article . Merci quelques elements m'ont aidé et j'aimerai vous felicitez pour la justesse de vos dires . Sauf pour une , petite exception anecdotique les gens me félicitent pour mon écriture et sont tres souvent etonnés que c est celle d'un gacon . Bien a vous

Bored 03/02/2016 02:48

Bonjour,bonsoir

J'ai été diagnostiqué comme une personne HPI avec un Qi avoisinant le votre.
Je me suis à tel point reconnu dans vos descriptions que j'ai eu l'impression que ce témoignage venait de moi, en considérant que cette description des caractéristiques des personnes à HPI est en majorité une description de vos caractéristiques et non d'une description générale.

Je suis à la recherche depuis ce diagnostic de personnes comme moi pouvant m'aider à aprénder les évènements futurs et à converser sur plusieurs idées.

J'ai bien lu le message d'accueil annonçant la faible probabilité d'obtenir une réponse mais la similitude étant frappante dans votre témoignage, je trouverais ça dommage de ne pas pouvoir échanger :3

Violet 18/06/2016 17:29

Vous pouvez aller sur des forums (ex : Zebra's Crossing), il y a des groupes facebook aussi. Vous trouverez plein de HP là-bas déjà! ;)

François 09/01/2016 03:25

"parfois il bégaye parce que le cerveau va plus vite que la bouche, parfois ses mots se mélangent."

"Son fonctionnement cognitif différent exacerbe ses réactions et ses émotions: tout sera vécu plus intensément chez lui, tout sera excessif, la tristesse, la joie ou la colère, il sera super euphorique, super déçu, super susceptible etc."

.......Je me reconnais dans pas mal de point ....surdoué ? je en sais pas ! mon entourage familiale me prend en revanche pour un imbécile .....quand à a mon entourage professionnelle ....c'est bien simple , j'ai limité mes relations avec mes (très nombreux) particuliers-employeurs....donc pas de hiérarchie ni de collègues.....

Autre point commun avec vous....mes problèmes de sommeille ....mais ça je pense que vous vous en doutiez déja !, pour poster un message a 3.16 h du matin...

Comme vous je me, sens en décalage avec la socièté .....moi je ne vois que des hypocrites, des gens qui en vont pas jusqu'au bout de leurs logiques....des amateurs de footballeurs-milliardaire....ou des gens qui se gavent de débilités télévisuelles.....très franchement tel le marquis de Sade si je pouvais écraser le monde dans ma main je le ferais et moi avec !

Nassim 19/11/2015 17:51

Je suis surdoué d'un QI dépassant les 140. A 12 ans, j'avais déjà appris 5 langues... Ce que tu dis là est tout a fait vrai...
On dirait que tu est entrain de me décrire. Ca me fait peur, je n'arrive pas a raisonner comme les autres le font, du moins, je trouve tout le monde stupide et je me dis sans cesse "Ne les aurais-je pas compris peut être ?" Ou encore "Peut être qu'il ne se sont pas bien exprimer".
Ma vie scolaire est vouée a l’échec, je comprend tout d'une autre manière, et je fais toujours des relations entre tout. Ca me fait peur.
Des fois, une question a une réponse simple, mais a force de penser, je me dis "Impossible, la réponse ne peut pas être si simple que ca."
Mon écriture est horrible, et je ne m'arrête jamais de penser, je trouve ça dur.

Sara 05/11/2015 19:10

Mais tout le monde peut au minimum partiellement se retrouver dans ce type de personnalité, non?

Lauryn 21/08/2015 22:53

Je ne suis qu'à moitié d'accord avec ce que tu décris dans ton article...
Je suis surdouée. Et pourtant, jusqu'à mon année de 3eme (j'ai 15 et je rentre en 2nde) mon parcourt scolaire a été brillant. J'ai toujours été extravertie et loin d'être solitaire malgré les nombreux problèmes sociaux que j'ai vécu (harcèlement etc). Je n'ai jamais eu de soucis avec l'enseignement... jusqu'à maintenant. Le fait est que je m'ennuie d'une puissance telle que ça ne me donne plus envie de faire quoi que ce soit. Enfin, je n'ai jamais vraiment fait d'effort en classe, tout rentre dans ma tête sans le moindre problème, mais il est vrai que le système scolaire est de moins en moins adapté à ma manière de raisonner.
Enfin bref, il ne faut juste pas oublier de ne pas mettre tout le monde dans le même panier. Voilà tout.

Julien 27/10/2015 21:56

Elle n'a donné qu'un exemple de personne surdoué, bien sur que ce n'est pas le cas pour tout le monde, mais la majorité de ces personnes sont dans ce cas là, je le suis moi-même et des choses ne correspondent pas non plus (les résultats scolaire qui ont toujours été correct sans jamais rien faire, je suis aussi en 2nd) ou le fait de penser que les autres pensent comme moi. Le reste me correspond assez bien, même si j'ai quand même l'impression de ne pas être complétement un surdoué, plutôt un truc qui y ressemble ^^.

Lit-et-Rature 21/08/2015 11:56

Ps=Excusez-moi pour le lapsus,mais au lieu de "soudouance ne m'atteint pas!" c'etait "surdouance"!
Desole pour les fautes, d'ou le pseudo "Lit-et-Rature"(Beaucoup de ratures et peu de lecture lol!)

Lit-et-Rature 20/08/2015 22:59

Ps=Si jamais vous voulez me repondre,j'aimerai avec ces infos par mail si cela ne vous derange pas,sinon merci quand meme ;)

Lit-et-Rature 20/08/2015 22:03

Bonsoir, (Au risque de voir que vous n'allez pas me repondre,je pose quand meme mes questionnements car espere!;)
Je ressens fortement l'idee que la "soudouance ne m'atteint pas!":je me suis tournee vers les tests de QI dans le de comprendre si il y avait un ou des liens entre ma "forte emotivite" et "mes capacites ou incapacites" ,d' entendre de la "bouche d'un expert un regard objectif et reel sur mes capacites"et ayant comme resultante de me pousser vers une reconversion professionnel car le manque de confiance en moi etait telle que je me trouver dangereuse(ou plutot une parmis les nombreuses excuses pour m'autodevaloriser alors que non justifier!)
J'ai donc voulu a 28 ans en finir avec "ces tourments et en finir".Sur les dires d'une connaissance,j'ai pris RDV chez une neuropsychologue.Avant le test,je me suis renseignee sur la surdouance et j'ai lu le livre"Difference et surdouance de l'adulte surdoue" de Cecile Bost(En lisant se livre,je ne l'ai pas du tout "supporte",je pleurai et avais des crampes d'estomac...bref je ne l'ai pas termine!je m'en suis debarassee en l'offrant a ma collegue qui l'a apprecie:je n'ai rien contre l'auteur desole...mais on dirait que mon corps "a fait un rejet!"Puis ,lors des RDV pour le test (WAIS Wechsler 3)le recueil d'info concernant mon passe(enfance..),mes questionnements(sur l'importance du test et le resultat...un tout m'ont semble tres superficiel:elle etait seule pour le recueil de donnee...et c'est ce qui m'a semble avec le recul surprenant,ne m'a pas propose de reporte le test(je n'etais pas bien affectivement:test fait le lendemain d'une nuit de travail=pas dormi,integration avec l'equipe exterieur a mon service tres difficile=qualifie de "folle" ,et d"'erreur" par ma superieur,volonte de reconversion professionnel mais paralyser par le manque de confiance en moi,"burn out",j'ai egalement verbalise une souffrance par rapport a mon travail,rapport avec les gens..regard sur le livre lu qui m'a chamboule=car je ne sais pour quelle raison apres "avoir essayer de lire le livre de Cecile Bost,j'ai identifie les surdoues aux Xmen..aidant autrui avec leur capacite,souffrant de leur difference essayant de vivre comme des gens "normaux"sans succes pour moi car Hors normes et unique par leur capacite,singularite et indispensable a l'equilibre de la societe...bref,je passe du coq a l'ane: cela a fait un cooktail qui m'a vallu "un score superieur a la moyenne".Elle etait persuadee voir surprise de ma "surdouance..."
Le bilan cognitif m'a interpelle:Elle m'a dit "110 a l'oral mais pas a l'ecris=si je dois presenter ce bilan a un professionnel,il peut me dire:"superieur=110,115...
Les interrogations personnelles a savoir memoire de travail,angoisse...n'ont pas ete developpe et ressenti sur les resultats(memoire de travail=score le + bas)...en revanche, des reponses " dyscalculie"(=mais comment ai-je pu eviter les surdodages et problemes de dilutions lors de ma profession=elle a ete choque aussi que je m'en sorte au travail et pas au test!moi,je n'y comprends + rien maintenant),rapidite d'execution(dommage qu'elle n'a pas chronometre tout le test car elle m'a conseille de prevoir 3h pour tout=j'ai mis 1h pour tout(le temps l'a aussi choque mais n'a pas chronometre...donc mes propos sont inverifiables...bref,j'ai trouve que ce bilan m'a suscite encore + de questionnement qu'au depart...et ne m'a pas indique de maniere "complete" un resultat a ne pas douter.
Face a ces donnees ,avez-vous des conseils a donner?...car au jour d'aujourd'hui,j'essaie de savoir ce que je vaux!
Cordialement "Lit-et-Rature".

Ononn 14/05/2015 14:59

Bonjour, on m'a diagnostiquée surdouée étant petite. Je n'ai jamais eu de problèmes scolaires (parce que ma mère m'a mis la pression), mais il est vrai qu'à part en terminale L, je ne me suis jamais épanouie. Franchement, aujourd'hui, asociale comme je suis, trop timide (et n'en pouvant plus), je n'ai vraiment pas l'impression d'être intelligente. Quand j'étais petite, j'étais collée à mon grand frère, je trouvais les blagues des grands beaucoup plus drôles et j'étais impressionnée par leur répartie, la rapidité avec laquelle ils communiquaient. Moi, je ne disais rien, je me trouvais lente. Je n'ai pas l'impression d'être surdouée, j'ai le sentiment que je suis juste hypersensible (et du coup je me cache, et j'ai l'air frigide de l'extérieur), et que je pense à beaucoup de choses (mais pas forcément à des choses importantes, ce qui n'aide pas pour apprendre ses cours, et ce qui fait que je dors beaucoup). Je suis attirée par l'art, j'ai le sentiment que ça me couperait du monde et me mettrait à l'abri de bien des ennuis. Aussi, j'ai pensé à la mort et à l'existence du monde qui nous entoure très tôt (façon Source Code un peu). Je suis douée pour poser me des questions, mais pas pour y répondre, alors... quelle utilité ?

PandaVG 18/05/2015 11:23

En fait je crois qu'il n'y en a pas.
Il faut se contenter de ce qu'on a, relativiser et essayer d'apprécier les petites choses. J'alterne des périodes où je trouve la vie formidablement belle à des périodes où je pense que si la Terre explosait demain l'univers se porterait mieux.
J'espère qu'il y a parfois des moments où tu perçois ce soleil dans ta vie, ce sont ces moments qu'il faut le plus apprécier.
Bonne continuation Ononn

seb 19/04/2015 11:29

Hello,

Je viens de lire votre post qui m'a bien inspiré. J'ai 45 ans et je suis membre de Mensa (même si je n'ai jamais participé à une de leurs activités). Comme vous, je me suis posé des questions et pensais (vu mes difficultés scolaires, mes relations sociales, etc.) que j'étais le contraire d'un surdoué... Bref, jusqu'à présent, je m'en suis (bien) sorti; même si j'avais l'impression (jusqu'à ce que je passe les tests mensa) que c'était une question de chance.

Si je suis arrivé sur votre blog, c'est parce que je vis pour l'instant une période de stress professionnel et que je n'arrive plus à dormir correctement. Bref, votre témoignage m'a intéressé et je vous en remercie. Ce n'est vraiment pas facile de trop penser et de se rendre compte que l'on est différent. Le pire, c'est de s'imaginer que l'on est moins bon que les autres (sentiment d'infériorité - dû à des années scolaires difficiles) alors que l'on est tout aussi bon, si pas meilleur.

Je vous souhaite le meilleur,
Seb

PandaVG 20/04/2015 10:03

Merci Seb pour ce message plein de bienveillance.
Saleté de stress professionnel... Vous voulez en parler un peu? Peut-être que ça vous permettrait de vous décharger un peu la tête. Je me rends compte que tant que je garde les choses pour moi, je stresse dans mon coin, mais si j'en parle et qu'on m'écoute ou si je rédige un article sur le blog pour me vider la tête, je me sens plus légère. Je ne dis pas que je dors mieux ;) mais ça peut soulager.
Est-ce que Mensa vous apporte quelque chose (vous ne vous rendez pas aux activités proposées)?

Alizée 23/03/2015 10:17

C'est marrant parce que je suis tombée sur ton blog au détour d'un commentaire sur le blog d'Antigone XXI et ton nom m'a interpellé... et là que vois je???! Un blog où j'ai l'impression de me voir: trentenaire, vegan autant que possible et surdoué en mal de vivre parce que c'est pas facile...
je vais aller faire un tour sur ton blog mais je suis conquise :)

PandaVG 23/03/2015 11:30

Merci Alizée, c'est super gentil comme message, ça me fait plaisir que tu aies pris le temps de me le laisser ^^
Ah toi aussi tu adores le blog d'AntigoneXXI il est génial hein!

overdose 02/03/2015 06:21

Je suis un gosse encore qui vien d'apprendre le faite que je suis surdoué, et absolument tout ce que tu as dit est totallement vrai ≧∇≦ continue !

Jordan 08/01/2014 00:09


Salut PangaVG, je suis un lycéen de 17 ans, un jour je suis tombé sur un reportage concernant les surdouées, je trouvais que j'avais pas mal de point commun avec, moi qui pensez comme toi que
c'était des personnes qui avait une calculatrice dans la tête.. bref j'avais un peu tord 


Voilà depuis ce jour j'ai fait quelques recherches sur le sujet. Ce soir je suis tomber sur votre article, et je me suis vraiment reconnut dedans.


Quand j'étais jeune je me rappelle que je posais beaucoup de question à ma mère sur la vie en general, à l'ecole jusqu'en cm2 j'étais l'éleve qui avait les meilleurs notes de ma classe, et tout
ça sans travailler vraiment (j'ai toujours été fainéant) en contrepatie j'étais aussi le plus timide j'avais seulement 3-4 amis dans une classe, depuis la 6eme ma timidité à diminué petit à petit
mais hélas le niveau de mes notes aussi :p . Là je stagne à 10 de moyenne.


Quand j'y pense j'ai souvent l'impression d'être different des autres depuis mon enfance j'ai beaucoup plus d'amis mais je me sens pas souvent à ma place avec eux, c'est pareil dans ma famille
(pas mes parents) mes tantes etc.. 


Je suis aussi suceptible, je pense me prendre la tête pour rien j'ai pas vraiment confiance en moi j'ai l'impression de porter un masque pour parler avec les autres, je suis tête en l'air et
souvent déçu par moi même. Par contre je n'ai jamais eu de problème d'insomnie 


Comme il est dit dans votre article même si j'ai des idée j'ai du mal à m'exprimer, j'ecorche les mots et je ne possède pas assez de vocabulaire pour les veiculler dans une conversation.


Bref, après une "courte" introduction :p j'aimerai vous poser quelque questions


-Où faut il aller pour savoir si on est surdoué? 


-Qu'est ce que celà fait de se faire diagnostiqué surdouée?


-Peut on vraiment améliorer les choses et comment ?


Voilà c'est la fin de mon "petit" commentaire, je vous félicite pour votre article qui est vraiment interessant
!


Je vous souhaite bonne continuation pour votre blog et votre vie en géneral !





 

PandaVG 13/01/2014 10:34


Salut Jordan, je suis désolée pour le temps qu'a pris ma réponse, mais je n'ai plus du tout le temps de m'occuper de ce blog... C'est pourquoi il est un peu à l'abandon en ce moment. Pour vérifier
si on est bien un surdoué, il vaut mieux consulter un professionnel et passer un bilan psychométrique comme le WAIS (Wechsler Adult Intelligence Scale). Il est nécessaire de bien choisir le
professionnel parce qu'il arrive qu'on soit surdoué mais qu'on échoue aux tests de QI, à cause du stress par exemple et un psy aguerri saura tout de même faire le bon diagnostic. Qu'est-ce que ça
fait de se faire diagnostiquer surdoué? Personnellement, ça m'a beaucoup apporté. J'aurais aimé le savoir plus tôt. Passer les tests permet surtout de prendre conscience de tout ce que ton cerveau
est capable de faire, de réaliser que tu n'es pas aussi nul que tu pensais l'être... Je suis persuadée que j'aurais envisagé ma vie complètement différemment si j'avais su avant que je suis capable
de telle ou telle chose, que si je réagis comme ci ou comme ça, c'est parce que mon cerveau fonctionne comme ci ou comme ça, etc. J'aurais eu bien plus confiance en moi (si seulement celle que je
suis maintenant prenait la place de celle que j'étais à 17 ans!), j'aurais optimisé mes aptitudes (avoir une mémoire visuelle d'aussi bonne qualité, ça doit sûrement pouvoir apporter un petit plus
quelque part?), j'aurais cherché à développer "tout ça". Si j'avais su que j'avais une mémoire phénoménale et que je pouvais vraiment compter dessus, sans avoir tout le temps la trouille de
l'échec, j'aurais peut-être eu assez de courage pour me lancer dans de longues études, qui sait? Maintenant, j'ai 32 ans, un mari et des enfants que j'aime et je n'ai plus le temps ni vraiment
l'envie de reprendre des études poussées, je me dit que c'est "trop tard" pour moi même si ça ne l'est jamais vraiment, évidemment. Mais au moins, je ne me torture plus l'esprit à me demander
pourquoi j'ai toujours l'impression que je ne suis pas faite pour ce monde, pourquoi j'ai l'impression que je suis tordue par rapport aux autres. Maintenant, je sais et je le vis tellement mieux.
Ca ne m'empêche pas d'avoir toujours des hauts et des bas niveau moral, hein, il parait que c'est normal. Mais dans l'ensemble tout va beaucoup mieux qu'il y a 3 ans, quand j'ai créé ce blog pour
m'aider à y voir plus clair. Et ça, je le dois au diagnostic, j'en suis certaine. Maintenant je me concentre sur mes deux fils. Pour eux, la vie vient à peine de commencer et je veux qu'ils
optimisent un max leur vie, surdoués ou pas. Je te souhaite bon courage pour la suite Jordan, à ton âge la vie est pleine de promesses! Ne passe pas à côté et sois le plus positif possible.
Optimise tout! Bises


Ezekiel Pendragon 19/11/2013 02:51


Je me doute que vous n'allez pas voir ce message... Mais je me devais de vous écrire au moins ceci. Je suis, moi aussi, un surdoué, et je traverse en ce moment, et ce, depuis quelques temps déjà,
une gigantesque periode de vide. Ce que vous avez écris m'a profondément affecté et fait versé beaucoup de larmes, tant de vérités, tant de choses que j'ai moi-même pensé... Vous me donnez une
partie des réponses que j'ai toujours cherché, et je n'ai qu'une chose à vous dire : Merci. Merci beaucoup de m'avoir apporté une certaine compagnie dans ma solitude, merci d'avoir pu allumer une
lumière dans mon âme. Merci d'être différente comme moi. Je n'ai que 15 ans, ma vie "débute", et pourtant... Enfin bref.

PandaVG 15/02/2014 16:33



Bonjour Ezekiel, 


C'est une chance de n'avoir que 15 ans et de savoir déjà qu'on est "différent". Il est encore temps de ne pas passer à côté de sa vie.


J'espère que vous vous prenez en main et que vous vivrez intensément avec vos particularités.


Bon courage pour la suite, merci pour ce gentil message et je vous demande pardon d'avoir tardé à répondre. 


 


Bises



un autre ma doué 24/01/2013 01:22


Bonjour,


J'ai passé mon WAIS il y a un an. Moi, ça m'a permis d'avoir une bouée, une mesure quasi objective me disant que je ne suis pas si nul. Je vois le psy dans 15j. Thérapie brève en vue. Plusieurs
années d'analyse n'auront servi à rien. J'ai hâte de m'en sortir car ce qui m'a été donné m'encombre et les autres sont des énigmes.


Il est bien ton blog, continue


Ah, désolé, j'adore la viande, mais justement je me disais l'autre jour que ça paraîtra peut-être curieux, voire immonde, à nos descendants de savoir qu'à notre époque on mangeait de la viande.


 

PandaVG 25/01/2013 16:37



Désolée que tes années d'analyse n'aient servi à rien mais contente que tu aies enfin été diagnostiqué correctement grâce au WAIS.


Bonne chance pour ta thérapie, moi j'y ai renoncé parce que finalement je me sens mieux et je pense pouvoir m'en passer.


Merci pour mon blog!


Ne sois pas désolé, je n'ai rien contre les mangeurs de viande lol.


A bientôt!



Aurore 05/09/2012 20:35


Pas de problèmes, je suis contente d'avoir reçu un mail me prévenant de ta réponse (et surtout de ne pas avoir changé de mail entre temps) !!! Cela m'a permise de retrouver l'adresse de ce blog
que j'avais égarée (oui, j'avoue...) .


Un deuxième enfant, fantastique, félicitation!!!

Aurore 23/05/2012 21:33


Ton blog est fabuleux, ton écriture magnifique, je le découvre, je l'adore

PandaVG 05/09/2012 17:14



Ouah merci pour ces gentils mots encourageants, ça fait super plaisir! (désolée de ne répondre que maintenant, j'ai été un peu prise par la naissance de mon 2ème enfant)



Khemrïn 10/03/2012 23:52


Ca y est je me suis décidée à le lire. Et oui c'est ça, tellement ça.
Toi, moi et les deux autres, on est tous là dedans.

PandaVG 12/03/2012 09:57



Enfin!!! C'est pas trop tôt, depuis le temps que je t'en parle!


Maintenant tu as des pistes à explorer .



Christelle C. 04/02/2012 21:13


Bonjour,


J'ai lu cette article, et il m'a interpelé. je me reconnais beaucoup dans la description. C'est très récemment que l'on m'a fait découvrir l'efficience mentale.


Je suis heureuse que cela a pu être identifié, car dorénavant je sais de quoi il s'agit, et cela fait plaisir de voir qu'on n'est pas seules dans ce combat. Retrouver confiance en soi,
retrouver le vrai moi, que j'ai eu honte d'être, j'ai eu honte d'exprimer mes désaccords, mes émotions, tout en ayant des phases d'exaltation visibles renforçant mon sentiment de honte.


Professionnellement et relationnellement, ça a été la lutte pour moi (et ça l'est toujours) : des études en dent de scie, qui n'aboutissent pas forcément à un travail au bout, un potentiel
intéressant mal exploité...


Mais je soupçonne derrière toute cette souffrance, des possibilités, qui transformées, peuvent mener à une vie passionnante. Une fois que le travail est fait pour résoudre les problèmes de
confiance en soi, d'anxiété etc.


Je constate que vous êtes un site également végétar(l)ien. Etrangement, je suis devenue moi-même végétalienne, sans que personne ne m'en parle. C'est venu d'un coup, et ça a représenté une force
mentale que je n'aurais pas soupçonné, comme ci cela m'ouvrait l'esprit, et me transformait. Moi qui ne jurais que par le bavette à l'échalotte et le comté !


Merci pour votre site qui est très intéressant.


Salutations !


 

PandaVG 09/02/2012 14:11



Merci d'avoir pris le temps de lire le blog et de rédiger ce message.


Effectivement, comme c'est dit dans le titre, ça implique des inconvénients...


Et saviez-vous qu'il y avait une proportion plus grande de végétariens chez les surdoués que dans le reste de la population?  Autrement dit, il y a de plus fortes probabilités de devenir végé quand on est surdoué. Peut-être parce que les surdoués aiment l'anti-conformisme? Peut-être parce qu'ils sont
plus empathiques?



Mamanlullaby 07/10/2011 13:06



Coucou !


Voici une page qui peut peut-être t'intéresser ;)


Biz



PandaVG 08/10/2011 15:16



Merci, ça m'a l'air super intéressant! 



Elosyia 22/09/2011 10:04



Au fait : a voté :-)



PandaVG 22/09/2011 10:11



Merci!



Elosyia 22/09/2011 10:03



Oui j'avance. J'ai toujours des up and down et je gère comme je peux, mais je remarque que maintenant les croyances plombantes et négatives ont moins d'emprise sur moi. Je m'énèrve, je pleure ou
je fulmine ou je déprime et puis je me calme plus rapidement et une solution m'apparaît plus rapidement qu'avant ou je pouvais rester des heures parfois des jours à ruminer. C'est vraiment à ce
niveau que je vois le changement. Avec l'entourage et le milieu pro, je vois aussi un changement positif dans mon comportement.



PandaVG 22/09/2011 10:10



Ah je suis super contente! Faut rester dans cette dynamique!



Elosyia 21/09/2011 22:01



J'ai trouvé cet article très complet concernant les failles et conséquences que l'on peut avoir en tant que surdoué. Je pense que tu aurais voulu en dire plus, mais ne t'inquiètes pas il y a
matière à réfléchir.


Ce que j'ai beaucoup apprécié aussi c'est ta phrase de fin qui me donne l'impression que ça y est tu es prête à te retrouver effectivement. Je lis pas mal de livres de Jacques Salomé et il évoque
souvent l'enfant intérieur présent en chacun de nous. C'est souvent cet enfant intérieur angoissé, anxieux et apeuré qui a besoin que l'on prenne soin de lui afin que l'adulte que l'on est se
sente mieux. Et j'ai l'impression que tu as très bien retranscrit ce que ton enfant intérieur a vécu comme souffrance et que maintenant l'adulte que tu es devenue est enfin prête pour sa
"nouvelle vie" comme tu dis. J'adore l'idée, c'est super !



PandaVG 21/09/2011 22:10



Merci beaucoup pour tes précieux encouragements  Oui c'est vrai, tu as raison, ça y est, je suis enfin prête
à me retrouver et enfin prête pour ma nouvelle vie!


Et toi? Tu avances dans ton retour d'estime de toi? Je ne connaissais pas les livres de Jacques Salomé, je vais y jeter un oeil.


 



steph 21/09/2011 16:03



pffff   (bon ok j'avoue que j'ai pas aimé le lien de l'inventaire de JCT , mais je n'aime aucun inventaire
de toute façon!!! lol )


il est bien parce qu'il montre que même si on a tous envie d'un enfant intelligent, qui réussit, qui se démarque un peu des autres, ou qu'on a tous envie d'être un adulte qui a du
succès dans tous les domaines, la douance ce n'est pas ça du tout...


 


 



PandaVG 21/09/2011 16:21



Oui, pas de complexe de supériorité, pas d'orgueil mal placé.


Mais je pense qu'un potentiel bien géré peut être une formidable chance, c'est là qu'intervient le rôle des parents, il faut faire en sorte de donner les structures à nos enfants pour qu'ils
soient épanouis et qu'ils arrivent à vivre heureux, intégrés dans ce monde avec les autres.


Alors bon courage à tous les parents d'enfants intellectuellement précoces et bon courage à tous les adultes surdoués qui sont sur le chemin de leur nouvelle vie !



steph 21/09/2011 15:35



ah super! j'ai eu un grand sourire qd j'ai vu le titre du nouvel article sur le blog,


tu as abordé chaque point, il y a des phrases supers, tellement vraies, qui traduisent bien ce que c'est au quotidien, contrairement à cette image "fantasmée" de l'enfant surdoué....enfin
moi je l'aime bcp cet article même si je sais que tu voulais en dire encore +


le sujet est tellement vaste...mais au moins l'article montre qu'être surdoué ne se limite pas à un chiffre, et en + il se termine par une notre positive qui est vraie, savoir ça change tout!


et là ça renvoie à un autre sujet, mais tu l'as pt-être déjà abordé dans l'article sur le WAIS (?) c'est qd même super important de choisir un psy (- chologue libéral !) sensibilisé à la
question, qui utilise des tests reconnus, actualisés, et qui donne un vrai bilan, sinon aucun interêt....



PandaVG 21/09/2011 15:53



Ah oui oui super important! Parce que comme dans l'exemple du test des taches d'encre, certains "symptômes" que les surdoués developpent pourraient être mal diagnostiqués par des professionnels
qui ne sont pas sensibilisés à la question des surdoués. Ainsi des tas de surdoués qui s'ignorent se retrouvent traîtés pour des dépressions chroniques, des troubles bipolaires, des troubles
borderline ou des tas d'autres trucs alors qu'en fait, la racine du mal est tout autre, c'est simplement un enchaînement de circonstances et de faits. Des fois les dégâts peuvent être
catastrophiques.


Mais une fois qu'on sait, on voit enfin la perspective d'un autre monde. Il faut juste réapprendre à être soi quand on a passé toutes ces années à essayer de s'adapter en vain. Je n'ai pas abordé
l'inhibition intellectuelle dans mon article mais c'est un des trucs que les surdoués font souvent pour tenter de s'adapter. J'appelle ça se couper un bras pour entrer dans le moule.


Bien choisir son psy est important. Normalement c'est cher. Je tenais à passer les tests avec quelqu'un de fiable. Un test s'accompagne forcément d'un entretien. Avec le Wais, la psy m'a aussi
fait passer un test de personnalité. Elle m'a remis un rapport écrit complet et détaillé de l'ensemble. Elle m'a conseillé une thérapie cognitivo-comportementale pour remédier à mes problèmes
relationnels. Avec cette piste, j'ai décidé de me pencher sur la programmation neuro-linguisitique parce que je ne peux pas m'empêcher de vouloir essayer de faire les choses par moi-même d'abord.


Je suis contente que l'article t'ait plu, j'avais vraiment l'appréhension de te décevoir parce qu'il manquait trop de choses 



 

 

 

Quelque Chose De Précis À Chercher

 

VOS ARTICLES PREFERES


          TOP POSTS!  

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/70/90/80/19120443.jpg

Etre surdoué
ça implique des inconvénients             

http://www.apprendreaapprendre.com/img_dossier/qi_loi_gauss.jpg

WAIS bilan psychométrique adulte:
je me suis décidée à le passer          

http://www.nbiweston.com/wp-content/uploads/2012/06/asperger.jpg

Test en ligne:
syndrome d'Asperger et vivre dans le monde des autres        

http://corporaterewards.com/uploads/icon-present.png Idées cadeaux pour végétariens
palette lily lolo Douche, shampoing, soins, cosmétiques, produits ménagers bio, écolo ET vegan (ingrédients non testés sur animaux)

 


LES RECETTES LES PLUS CONSULTEES


RECETTES VEGETALIENNES (promis, c'est bon quand même)

 

nems au tofu (recette de ma maman) Nems au tofu de ma maman
recette protéines de soja saveurs asiatiques Protéines de soja saveurs asiatiques
chou aux protéines de soja Protéines de soja et chou
(fake poulet!)
sauce bolognaise végétalienne aux protéines de soja Sauce bolognaise aux protéines de soja
(2 recettes)
pizza vegetalienne sans fromage 1 Pizza végétalienne
soupe japonaise express (miso, algue et tofu soyeux) Fake soupe miso express
raviolis-vegetariens-vapeur-avec-pate-a-raviole-wo-copie-1 Raviolis won ton vapeur faciles
soupe potiron lentilles corail Soupe potiron lentilles corail

 


ET C'EST PAS FINI!
LES AUTRES RECETTES

SUIVEZ-MOI!


Les tableaux de PandaVG sur Pinterest

 

Blogosphère
LES BLOGS ECOLOS ET/OU VEGE
AVEC DES RECETTES (mais pas que):
 

Archives (Blog Créé En 2011)

Qui visite ce blog en ce moment? Cliquez sur "real-time view"

Un petit sondage? Merci!

 

Prenez 2 secondes pour sauver un animal

ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner